Accueil > Tasawwuf > Article

Les vrais intelligents et ceux qui sont empreints de folie ('Abdu Llâh Al Haddâd)

Mar 13, 2014

maxresdefault 

L'Imâm 'Abdu Llâh Ibn 'Alawî Al Haddâd Al Husaynî (qu'Allâh l'agrée) a dit :

 

 

" Si les gens s'étaient unis pour la réalisation des vérités de la foi et de l'esprit, ils se seraient alors dirigés vers l'au-delà à travers une adhésion pleine et entière, et se seraient ainsi détournés complètement du bas-monde. Ils ne se préoccuperaient pas de leurs moyens de subsistance, si ce n'est en cas de nécessité et selon l'importance de ce besoin. Cependant, une telle attitude impliquerait la ruine de ce bas-monde et le fonctionnement défectueux de tout ce qu'il contient.

 

 

Le choix divin, de par Sa volonté intemporelle, avaient prédéterminé que ce bas-monde serait prospère jusqu'à un moment déterminé, moment où Allâh Lui-Même (exalté soit-Il) aura décidé de sa ruine et de son anéantissement. C'est pourquoi, par Son ultime sagesse, Il a décidé que la plupart des êtres humains seraient distraits de la vérité des choses et s'en détourneraient. C'est ainsi qu'Il leur a été imposé de se tourner vers les choses matérielles et de leur accorder de la valeur. Ils prennent possession de ces choses qui ne sont que des babioles et se détournent de l'au-delà qui leur est voilé à cause de leur inattention. Un hadîth illustre bien ce dont nous parlons ici. Le Prophète () a dit ainsi : " Le bas-monde est la demeure de celui qui n'en a pas. Il est la richesse de ceux qui ne possèdent rien. N'en amassent des choses que ceux qui sont dépourvus de raison. " Et Al Hasan Al Basrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : " Sans les sots, le bas-monde n'aurait pas prospéré. "

 

 

Certains parmi les pieux prédécesseurs (qu'Allâh leur fasse miséricorde) ont dis que le descendant d'Âdam (l'être humain) avait été créé sot [dans la majeure partie des cas], car sinon la vie [de ce bas-monde qui n'est que peu de chose et un obstacle à la contemplation de so, Seigneur] n'aurait jamais pu le rendre heureux. Ensuite, La Miséricorde Divine a conféré à certains adorateurs la pleine conscience et compréhension de la vérité des choses. Il s'agit de ceux qui sont pleinement ancrés dans le savoir, qui se sont entièrement détournés du bas-monde et qui se sont orientés vers Allâh (qu'Il soit exalté) et vers l'au-delà. Ces êtres d'exception sont rares, leur nombre est restreint, ceci à chaque époque et en chaque lieu. Penche toi bien sur cette vérité, car elle est primordiale et renferme des réalités de grande valeur. Et Allâh (qu'Il soit exalté) sait mieux ce qu'il en est. "

 

 

Fin de citation.

 

 

Source : Fusûl Ul 'Ilmiyyah de l'Imâm 'Abdu Llâh Al Haddâd (qu'Allâh l'agrée).