Accueil > Tasawwuf > Article

L'endurance de l'Imâm Abû Ishâq Al Jibnayânî face à la mort d'un de ses fils (Al Qâdî 'Iyâd)

Mai 4, 2014

3424114339-edf206bb9d-b

 

Al Qâdî 'Iyâd Ibn Mûsâ Al Yahsubî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) est l'auteur d'un livre intitulé Tartîb Ul Madârik recensant des biographies de nombreux savants malikites, dont le pieux Imâm Abû Ishâq Al Jibnayânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde). Il rapporta que sa piété était telle que l'Imâm Ibn Abî Zayd Al Qayrawânî a dit de lui après sa mort : " La voie d'Abû Ishâq est désormais vide, personne ne la suit à l'heure actuelle ! " Et l'Imâm Abu-l-Hasan Al Qabîsî a dit : " Quand j'ai vu sa guidance, sa conduite, ses prières et sa prestance, j'ai vu quelqu'un qui ressemblait parfaitement aux pieux prédécesseurs (salaf us sâlih). "

 

Il eut plusieurs fils, dont l'Imâm 'Abdu Llâh Al Jibnayânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) qui fut un savant et un grand adorateur d'Allâh (qu'Il soit exalté), qui mourut avant son père, peu avant l'âge de 30 ans. Al Qâdî 'Iyâd a ainsi dit à ce sujet :

 

" 'Abdu Llâh mourut quand il avait moins de 30 ans. Il était encore plus endurant que le Shaykh dans ses efforts dans l'adoration. C'est le Qur°ân qui le tua. Quand il lut un verset dans lequel se trouvait une promesse ou une menace, il pleura jusqu'à ce que la douleur submergea son cœur et mourut ainsi.

 

Et Abu-l-Qâsim Al Lubaydî a dit : " J'ai assisté à sa mort et le Shaykh lui enjoigna de réciter la shahâdah jusqu'à ce qu'il mourut, puis il lui ferma les yeux. Suite à cette perte, il dit : " C'est à Allâh que nous appartenons et c'est vers Lui que nous retournerons " (2:156), et fit des prières pour lui. Puis il dit à la mère de 'Abdu Llâh, l'épouse du Shaykh, qui était proche de lui dans son mérite et dans l'adoration : " La louange et le remerciement sont à Allah...'Abdullah est mort dans l'Islâm et sera compté parmi tes jeunes garçons [morts jeunes]. Si tu as n'importe quel parfum, parfume-le avec et célèbre les louanges d'Allâh. " Il apporta ensuite une ceinture qu'il avait, la lui mit et la serra fort. Puis il s'assit parmi les gens, et la joie qui était en lui pouvait se voir. ". "

 

Voyez donc comment ce noble et pieux musulman qu'est l'Imâm Abû Ishâq Al Jibnayânî accueillit la décision d'Allâh de rappeler son fils vers Lui ; bien qu'il l'aimait profondément, il se réjouit pour son fils d'être mort en Islâm, en pleine adoration d'Allâh, suite à une émotion intense dut à la lecture du Noble Livre d'Allâh : Al Qur°ân, et il agréa la décision d'Allâh, patienta et jeta son malheur loin derrière lui. Il y a un grand enseignement à travers cette histoire.