Accueil > Médecine islamique et alimentation halal > Article

Les bienfaits du riz (As Suyûtî)

Mar 20, 2014

cuisson-du-riz-945402-origin

Les savants du hadîth ont notifiés deux paroles inventées (mawdû') sur le compte du Prophète Muhammad () à propos des bienfaits du riz :

 

 

- " S'il était un être humain, il aurait été clément. "

 

 

- " Tout ce qui sort de la terre contient une maladie et un remède, hormis le riz qui est une guérison sans aucune maladie. "

 

 

Il est ainsi interdit d'attribuer ces propos au Prophète (), quels que soient les réels bienfaits du riz.

 

 

Et l'Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur les bienfaits du riz :

 

 

" Le riz est le grain le plus nourrissant après le grain de froment et le plus favorable aux humeurs […]

 

 

Il stoppe les dévoiements. [1] S'il est cuit avec du lait, sa propriété astringente est quasi nulle.

 

 

Pris avec du sucre, il passe avec une très grande facilité dans les intestins, rend le corps florissant et active la sécrétion spermatique. [2]

 

 

En tant qu'aliment, le riz procure des rêves agréables [étant donnée sa digestion facile].

 

 

La farine de riz utilisée avec de la graisse de reins de chevreau est avantageuse dans les cas où l'on a excessivement administré un purgatif ; ce moyen compte parmi les anciennes méthodes de médecine.

 

 

La tradition dit : " Le premier de vos aliments est la viande, le second est le riz. " Et 'Âïshah (qu'Allâh l'agrée) a dit également : " Le riz c'est la santé, il ne peut faire de mal. " [3]. " [Minhâj Us Sawî Wa-l-Manhal Ir Rawî F-t-Tibb In Nabawî].

 

 

Enfin, précisons que toutes ces vertues se trouvent dans le riz naturel, dit " complet ", sans raffinement industriel l'ayant dépouillé de ses nutriments.

 

 

Notes :

 

 

[1] Le riz diminue fortement les vomissements. Il est très utile d'en manger lors de maladies telles que la gastro-entérite. Le riz étuvé, la semoule de riz et l’eau provenant de sa cuisson sont efficaces pour traiter les diarrhées légères. Ils constituent un premier palliatif mais sont inefficaces pour traiter les diarrhées infectieuses ou celles qui touchent les enfants de moins de quelques mois. L’amidon présent dans le riz permet en effet de réduire le nombre de selles et d’en améliorer la consistance.

 

 

[2] Ibn Al Qayyim Al Jawziyyah a dit : " Les médecins d'Inde prétendent qu'il est le plus louable et le plus utile des aliments si on le cuit avec du lait de vache et qu'il a un effet sur la fertilité du corps, l'augmentation de la quantité de sperme, l'abondance de l'aspect nutritionnel et l'harmonisation du teint. " [Zâd Ul Ma'âd].

 

 

[3] Des études épidémiologiques laissent supposer que la consommation de grains de céréales entiers comme le riz complet permettrait de réduire les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et même de certains cancers. Ces propriétés seraient liées à la synergie entre les nombreux composés contenus dans les produits céréaliers à grains entiers, tels les fibres, les antioxydants, les vitamines et les minéraux. Le riz complet est constitué de grains entiers pour lesquels la couche externe – ou son – n’a pas été enlevée, les bienfaits nutritionnels y sont donc optimaux.a