Accueil > Les Anges et les Livres révélés > Article

La croyance musulmane concernant les Psaumes de David (Az Zabûr)

Sep 18, 2014

15970771

Le Shaykh 'Abd Ur Rahmân Hasan Habbanakah Al Maydânî (qu'Allâh le bénisse) a dit dans son livre 'Aqîdat Ul Islâmiyyah :

 

 

" C'est le Livre Seigneuriale qu'Allâh a fait descendre sur Dâwud (que La Paix soit sur lui). Ethymologiquement parlant, az zabûr désigne un livre qui fut écrit. Son pluriel est zubur, comme rasûl (Messager) et rusul (Messagers). Tout livre peut donc être appelé zabûr.

 

 

Allâh (qu'Il soit exalté) dit : " Et tout ce qu'ils ont fait est mentionné dans les registres. " (54:52). C'est-à-dire que cela fut enregistré dans le livre des Anges ainsi que dans leurs feuillets.C'est ainsi que l'appellation de Zabûr est prédominante concernant le Livre attribué à Dâwud (que La Paix soit sur lui). Allâh (qu'Il soit exalté) dit : " […] Et Nous avons donné le Zabûr à Dâwud. " (4:163). Ce verset est un texte clair sur le fait qu'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) a fait descendre sur Dâwud un Livre provenant du ciel et que son nom est Az Zabûr. Et Il dit encore (qu'Il soit exalté) : " Et certes, Nous avons écrit dans le Zabûr, après l'avoir mentionné [dans le Livre céleste], que la terre sera héritée par Mes serviteurs vertueux. " (21:105). Abû Hurayrah (qu'Allâh l'agrée) a dit à ce titre : " Az Zabûr est ce qu'Allâh a fait descendre sur Dâwud, après que la Torah [fut révélée à Sayyidunâ Mûsâ]. "

 

 

On comprend de ce verset que le Qur°ân a clairement signifié que l'héritage de la terre par les vertueux serviteurs d'Allâh fait partie de ce qu'Allâh a mentionné dans le Zabûr qu'Il a fait descendre sur Dâwud (que La Paix soit sur lui).

 

 

Et nous affirmons sur le Zabûr ce que nous affirmons sur la Torah. A savoir que le Qur°ân a certifié ce qui a été descendu sur Dâwud (que La Paix soit sur lui), mais pas ce qui y fut ajouté comme falsification, qui n'est que l'œuvre des juifs. Et on verra qu'il y eut, et avec certitude, de la falsification sur l'ensemble des livres que les Gens du Livre prétendent comme étant saints et d'origine célestes, mis à part sur ce qui provient du Noble Qur°ân [qui lui ne fut pas falsifié]. C'est pour tout cela que nous croyons fermement qu'Allâh a fait descendre sur Dâwud (que La Paix soit sur lui) un Livre qui provient de Lui dont le nom est Zabûr et que parmi ce qu'Allâh a écrit dans ce Livre : et que la terre sera hérité par les vertueux serviteurs d'Allah. "

 

 

Et voici quelques extraits des révélations divines faites à Sayyidunâ Dâwud (que La Paix soit sur lui) rapportés avec plus ou moins d'authenticité par nos savants :

 

 

Al Imâm As Sayyid Ahmad At Tijânî Al Hasanî (qu'Allâh l'agrée) rapporta qu'il fut révélé à Sayyidunâ Dâwud (que La Paix soit sur lui) :

 

 

" Les plus agréables parmi Mes bien-aimés sont ceux qui M'adorent non pas pour une quelconque récompense, mais par reconnaissance de Ma Souveraineté absolue. " ['Alî Harâzim - Jawâhir Ul Ma'ânî].

 

 

Al Imâm Al Habîb Ahmad Ar Rifâ'î Al Husaynî (qu'Allâh l'agrée) rapporta qu'il fut révélé à Sayyidunâ Dâwud (que La Paix soit sur lui) :

 

 

" Ne place pas entre Moi et toi un savant séduit par le bas-monde ainsi que ses adeptes qui te détourneraient de la voie de Mon amour, car ces gens-là ne sont que des brigands à l'égard de Mes serviteurs. " [Hâlatu Ahl Il Haqîqati Ma'a Llâh].

 

 

Al Imâm Abu-l-Faraj Ibn Al Jawzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

 

" Allâh (qu'Il soit exalté) a révélé à Dâwud (que La Paix soit sur lui) : " Ô Dâwud ! Tu ne Me rencontreras pas avec une œuvre qui procure mieux Mon agrément et efface tes fautes que ton contentement devant Mes décrets. ". " [Minhâj Ul Qâsidîn].

 

 

Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta qu'il fut révélé à Sayyidunâ Dâwud (que La Paix soit sur lui) :

 

 

" Ô Dâwud ! Après toi viendra un Prophète appelé Ahmad et Muhammad, il sera véridique et un seigneur. Jamais il ne subira Mon courroux et jamais il ne le provoquera, car avant même qu'Il ne M'ait désobéi, Je lui aurai d'ores et déjà accordé Mon pardon pour ses fautes passées et futures. Sa nation est l'objet de Ma Miséricorde : J'ai prescrit à ses membres des œuvres surérogatoires comparables à celles que J'ai prescrites aux Prophètes, et Je leur ai imposé des obligations comparables à celles que J'avais imposées aux Prophètes et aux Messagers, afin qu'ils viennent à Moi au jour de la résurrection avec une lumière semblable à celle des Prophètes. Comme Je l'avais ordonné aux Prophètes avant eux, Je leur ai imposé de se purifier de la souillure charnelle. Comme Je l'avais ordonné aux Prophètes avant eux, Je leur ai ordonné le combat. " [Nuzûl 'Îsâ Fî °Âkhir Iz Zamân].

 

 

Rappelons que les Prophètes sont infaillibles et ne commettent aucune faute. Le passage disant : " Jamais il ne subira Mon courroux et jamais il ne le provoquera, car avant même qu'Il ne M'ait désobéi, Je lui aurai d'ores et déjà accordé Mon pardon pour ses fautes passées et futures " est à comprendre, comme l'affirme de nombreux commentateurs, comme parlant des péchés de la nation du Prophète, dont il supportera lui-même la charge à travers son intercession et la demande de pardon qu'il fera à Allâh pour les membres de sa communauté.

 

 

Al Imâm Abu-l-Faraj Ibn Al Jawzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

 

" On a rapporté ceci : Allâh (qu'Il soit exalté) a révélé à Dâwud (que La Paix soit sur lui) : " Si ceux qui se détournent de Moi savaient comme Je les attends, comment Je suis attentif à eux et comme Je désire ardemment qu'ils délaissent les péchés, ils mourraient de nostalgie pour Moi et ils se mettraient en morceaux pas amour pour Moi. Ô Dâwud ! Si telle est Ma volonté au sujet de ceux qui se détournent de Moi, qu'en est-il alors de ceux qui viennent vers Moi ?! Ô Dâwud ! Le serviteur n'a jamais autant besoin de Moi que lorsqu'il se passe de Moi, et il n'est jamais aussi illustre pour Moi que lorsqu'il revient vers Moi. ". " [Minhâj Ul Qâsidîn].

 

 

Al Imâm Al Habîb Ahmad Ar Rifâ'î Al Husaynî (qu'Allâh l'agrée) a dit :

 

 

" On rapporte également qu'Allâh (qu'Il soit exalté) a révélé ceci à Dâwud (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) : " Ô Dâwud ! Apprends la science utile ! " Dâwud demanda : " Ô mon Dieu ! Quelle est la science utile ? " Allâh lui répondit : " C'est que tu reconnaisses Ma majesté, Ma grandeur, Ma superbe et la plénitude de Ma toute-puissance sur tout chose. Tel est ce qui te rapproche de Moi, car Je n'excuse pas l'ignorance chez celui qui Me rencontre. ". " [Hâlatu Ahl Il Haqîqati Ma'a Llâh].

 

 

Al Imâm Abu-l-Faraj Ibn Al Jawzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

 

" Allâh (qu'Il soit exalté) a révélé à Dâwud (que La Paix soit sur lui) : " Aime-moi, aime celui qui M'aime et fais-Moi aimer de Mes créatures. " Dâwud dit alors : " Comment Te faire aimer de Tes créatures ? " Allâh lui dit : " Mentionne-Moi avec élégance et excellence, et évoque Mes bienfaits et Ma bonté. ". " [Minhâj Ul Qâsidîn].

 

 

Que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur notre maître et modèle Dâwud, ainsi que l'ensemble des Prophètes. Allâhumma Âmîn.