Discours de l'Imâm 'Alî Ibn Abî Tâlib à l'occasion de l'arrivée du mois de ramadan

Fév 18, 2014

https://motaen.com/upload/wallpapers/source/2014/02/18/17/00/39242/QBQguzUK5T.jpg

 

Dans un sermon rapporté aussi bien les sunnites que les zaydites, le Commandeur des croyants 'Alî Ibn Abî Tâlib (que La Paix soit sur lui) a dit à l'occasion de l'arrivée du mois de ramadan :

 

 

" Assurément, il s'agit du mois béni pour lequel Allâh imposa le fait de jeûner, et Il n'y rendit pas les prières de nuit obligatoires.

 

 

Que chacun se garde bien de se dire " je jeûne si tel jeûne aussi ", ou " je rompt si tel rompt aussi ".

Assurément, Il vous exposa que jeûner ne signifie pas seulement s'abstenir de manger et de boire, mais également de délaisser le mensonge, le faux et le surplus de parole.

 

 

Et ne précédez pas ce mois [en jeûnant] ! Lorsque vous voyez la nouvelle, alors jeûnez, et lorsque vous l'apercevez à nouveau [en fin de mois], alors rompez le jeûne. Si il s'avère qu'elle est couverte par les nuages, complétez le nombre [par un jour de jeûne supplémentaire]. "

 

 

Et le Shaykh Abû 'Amr Ash Sha'bî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) - qui fut l'un des disciples de l'Imâm 'Alî - précisa : " Il disait cela après la prière de l'aube et la prière de l'après-midi (al 'asr). "

 

 

Ceci fut rapporté par Al Hâfiz Abû Bakr Al Bayhaqî dans son Sunan et Al Hâfiz Al Muttaqî Al Hindî dans Kanz Ul 'Ummâl. Une partie de ce discours est rapportée aussi par l'imâm zaydite Yahyâ Ibn Al Husayn Ibn Al Qâsim Ibn Ibrâhîm Ibn Ismâ'îl Ibn Ibrâhîm Ibn Al Hasan Ibn Al Hasan Ibn 'Alî à travers une chaîne de transmission remontant de père en fils jusqu'à son ancêtre 'Alî Ibn Abî Tâlib dans son Ahkâm Fi-l-Halâl Wa-l-Harâm.