Accueil > Explication de Hadith > Article

Commentaire du hadîth : Abandonne ce qui provoque un doute en toi pour ce qui n'en provoque pas (Al Jaylânî)

Mai 29, 2014

putra-mosque-at-tawhid

 

Le Messager d'Allâh () a dit :

 

 

دع ما يريبك إلى ما لا يريبك

 

 

" Abandonne ce qui provoque en toi un doute pour ce qui n'en provoque pas. "

 

 

Rapporté par At Tirmidhî et An Nasâ°î via Sayyidunâ Al Hasan Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib (que La Paix soit sur lui) et déclaré authentique (sahîh).

 

 

Al Imâm As Sayyid 'Abd Ul Qâdir Ibn Mûsâ Al Jaylânî (que La Paix soit sur lui) a dit sur cette parole du Messager d'Allâh () :

 

 

" Abandonne ce qui provoque un doute en toi lorsque d’un autre côté existe ce qui n’en provoque pas. Accroche-toi à la résolution ferme non affectée de doutes et délaisse ce qui est incertain. Si une chose douteuse et ambiguë échappe au contrôle du cœur et le trouble, marque une pause et examine-la attentivement. Si tu reçois l’ordre de t’y engager, alors cela est à ta portée. Mais si c’est une interdiction qui t’est adressée, abstiens-toi ; et que cette chose soit pour toi comme n’ayant jamais existé. Reviens vers la porte [d’Allâh] et recherche la richesse auprès de ton Seigneur.

 

 

S’il t’arrive de faiblir en matière de patience, de concordance, d’agrément ou d’extinction [vis-à-vis d’Allâh], sache que Lui (qu’Il soit glorifié et exalté) n’a nul besoin d’être rappelé, car Il ne priorise [dans ce domaine] ni ta personne, ni les autres. En effet, Il nourrit aussi bien les non-musulmans que les hypocrites, tout comme les autres qui se détournent de lui. Comment pourrait-Il donc t’oublier, ô toi qui professe l’Unicité Divine, qui ne cesse de L’adorer et qui prend acte de Son Ordre de jour comme de nuit ?

 

 

Un autre aspect de la chose est qu’il te faut abandonner ce qui se trouve entre les mains des créatures. Ne demande pas des les avoir et n’y attache point ton cœur. N’espère rien des créatures et ne les crains pas non plus. Puises ce qui ne provoque aucun doute en toi directement de la Grâce d’Allâh (qu’Il soit glorifié et exalté). Qu’il n’existe pour toi qu’un Seul auquel tu adresses tes demandes, qu’un Seul qui te donne, qu’un Seul en qui tu espères, qu’un Seul que tu craignes, et qu’une seule et même volonté soit tienne, à savoir celle de ton Seigneur (qu’Il soit glorifié et exalté) ! L’assurance des rois se tiennent dans Sa main, tout comme les cœurs des créatures. Or, ce sont les cœurs qui sont les régents des corps. Les biens des créatures Lui appartiennent, ces dernières ne sont que Ses délégués et mandataires. Le mouvement de leurs mains qui te donnent quelque chose ne se fait que par Sa Permission (qu’Il soit glorifié et exalté), Son Commandement et Sa Décision, et il en est de même pour le refus [du don].

 

 

Il (qu’Il soit glorifié et exalté) dit ainsi : " Demandez à Allâh qu'Il vous accorde Sa Grâce " (4:32). Et Il (qu’Il soit glorifié et exalté) dit : " Ce que vous invoquez à la place d’Allâh ne sont que des idoles et vous forgez une tromperie. Ceux que vous adorez en dehors d’Allâh ne peuvent vous procurer aucune subsistance. Recherchez donc la subsistance auprès d’Allâh. Adorez-le et remerciez- Le ! A Lui vous serez ramenés. " (29:17). Et Il (qu’Il soit glorifié et exalté) dit :" Invoquez-Moi et Je vous exaucerai. " (40:60). Et encore : " C'est Allâh qui est le Dispensateur suprême, le Maître de la force, l'Invincible. " (51:58). Et aussi : "Allâh accorde Ses bienfaits à qui Il veut, sans compter " (2:212). "

 

 

Fin de citation.

 

 

Source : Futûh Ul Ghayb de l'Imâm 'Abd Ul Qâdir Al Jaylânî. Disponible en français aux ed. Al Bouraq sous le titre L’Accès au Mystère.