Accueil > Les Noms et Attributs d'Allâh > Article

Allâh est Al Mu'izz et Al Mudhill (Ibn Al 'Arabî Al Hâtimî et Al Ghazâlî)

Fév 26, 2014

stunning-view-of-the-blue-mosque-during-night 

Allâh (qu'Il soit exalté) dit : " Tu rends irrésistile (tu'izzu) qui Tu veux et Tu rends vil (tudhillu) qui Tu veux. " (3:26). Allâh est donc Al Mu'izz, Celui qui honore, et Al Mudhill, Celui qui avilit.

 

 

Le Shaykh Muhyi-d-Dîn Ibn Al 'Arabî Al Hâtimî Al Andalusî (qu'Allâh l'agrée) a dit sur ces deux Noms dans son ouvrage Futûhât Ul Makkiyyah :

 

 

" [Il est] Al Mu'izz car Il ennoblit Son serviteur par l'obéissance à Son égard et l'avilit de l'opposition à Son égard. En ce monde, Il honore par la richesse qu'Il donne à qui Il la donne, par ce qu'Il accorde de certitude aux Siens et par l'autorité, le gouvernement et la capacité à disposer dont Il favorise Ses serviteurs dans l'univers pour l'exécution de la parole et du pouvoir.

 

 

Et Il est Al Mudhill car Il humilie les tyrans oppresseurs et les orgueilleux. Aussi, Il humilie, en ce monde, certains parmi les croyants afin de les honorer ensuite dans la vis future, et Il abaisse ceux qu'Il a rendu héritiers de la modestie et de l'humilité dans ce monde, en récompense de leur foi et de leur obéissance. "

 

 

Et Hujjat Ul Islâm Abû Hâmid Al Ghazâlî (qu'Allâh l'agrée) dit aussi dans son Maqsad Ul Asnâ° Fî Sharh Asmâ°i Llâh Il Husnâ :

 

 

" [Il] est Celui qui confère la domination a qui Il veut et en exclut qui Il veut. La véritable domination est celle qui consiste à être libéré du pathétique résidant dans le besoin, de l'asservissement aux passions et de la disgrâce que représente l'ignorance. Celui qui possède un coeur auquel Il hôta le Voile au point d'entrevoir la beauté de Sa Présence, auquel Il assura le contentement au point d'être libéré de [tout besoin vis-à-vis de] Sa création grâce à cela, et auquel Il porta assistance par Sa Puissance et Son Soutien au point de supporter la charge des dispositions de sa propre âme, alors il s'agit dès lors de celui qu'Allâh honora et à qui Il donna la dominance. Et il l'honorera dans la vie future en faisant de lui un proche et en s'adressant à lui en disant : " Ô toi, âme apaisée ! Reviens à ton Seigneur, satisfaite et agréée. Entre donc parmi Mes serviteurs, entre dans Mon Paradis. " (89:27-30).

 

 

Quant à celui à qui Il fit porter son regard sur les créatures au point d'en arriver à avoir besoin d'elles, qu'Il dévoya à une telle concupiscence au point que plus rien n'arrive à le satisfaire, qu'Il dûpa au point qu'Il le conduisit graduellement à s'auto-décevoir et le fit demeurer dans les ténèbres de l'ignorance, alors il est celui qu'Allâh avilit et à qui il enleva toute dominance.

 

 

Tel est l'agir d'Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté), comme Il le veut et par le procédé qu'Il a choisit, étant Celui qui honore et Celui qui avilit. Il honore qui Il veut et avilit qui Il veut. La personne avilie est celle à qui on dira : " Vous êtes tombés dans la tentation, vous avez tergiversé et douté ; les vains désirs vous ont aveuglés jusqu'à ce que s'accomplisse le Décret divin ; et le séducteur [qu'est le diable] vous a trompés sur Allâh ! " En ce Jour, aucune rançon n'est accepté de votre part [...] " (57:14-15). Il s'agit là de l'avilissement ultime.

 

 

Et toute personne qui a l'habitude d'avoir une facilité dans les choses qui honorent, dans ses actes ou ses paroles, détient une part de cette attribut. "

 

 

" Ô notre Seigneur, nous nous sommes fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants. " (7 :23) ! " Ô notre Seigneur ! Accorde-nous une belle part ici-bas, une belle part dans l’au-delà, et préserve-nous du châtiment de l’Enfer ! " (2:201) " Ô notre Seigneur, donne-nous ce que Tu as promis par l’intermédiaire de Tes Messagers ! Fais que nous ne soyons pas humiliés au jour de la résurrection, Toi qui ne manques jamais à Tes promesses ! " (3:194)