Accueil > Les Anges et les Livres révélés > Article

Les Feuillets des Prophètes Ibrâhîm et Mûsâ (Al Ya'qûbî et Ash Shâfi' Al 'Uthmânî)

Nov 7, 2014

mount-moses

Le Shaykh As Sayyid Ibrâhîm Al Ya'qûbî Al Hasanî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

 

" Quatre Livres Saints ont notamment été révélés, ce sont la Torah à notre seigneur Mûsâ, les Psaumes à notre seigneur Dâwud, l’Évangile à notre seigneur 'Îsâ, et le Coran à notre seigneur Muhammad (que Le Salut et La Paix soit sur lui ainsi que sur eux). Il a également révélé les Feuillets à Âdam, Shîth, Ibrâhîm et Mûsâ avant la révélation de la Torah. Il est obligatoire pour toute personne juridiquement responsable (mukallaf) d'avoir une foi claire et précise en chacune de ces révélations. " [Farâ°id Ul Hisân].

 

 

Si nous insistons ici sur les Feuillets de Sayyidunâ Ibrâhîm et Sayyidunâ Mûsâ, c'est parce qu'Allâh les mentionna dans le Saint Coran. Allâh dit notamment (qu'Il soit exalté) :

 

 

" Ceci se trouve, certes, dans les Feuillets anciens, les Feuillets d'Ibrâhîm et de Mûsâ. " (87:18-19).

 

 

Nous connaissons que peu de choses sur ces Feuillets, si ce n'est ce que le Coran et la sunnah nous ont enseignés.

 

 

Allâh (qu'Il soit exalté) dit ainsi dans la sourate de l'étoile (an najm) :

 

 

" Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu'il y avait dans les Feuillets de Mûsâ et ceux d'Ibrâhîm, qui a tenu parfaitement [sa promesse de transmettre], qu'aucune [âme] ne portera le fardeau (le péché) d'autrui, et qu'en vérité, l'homme n'obtient que le fruit de ses efforts ; et que son effort, en vérité, lui sera présenté [lors du jour du Jugement] ? " (53:36-40).

 

 

Quant aux enseignements du Prophète () sur les Feuillets des Prophètes Ibrâhîm et Mûsâ (que La Paix soit sur eux), ils nous furent transmis grâce à Sayyidunâ Abû Dharr Al Ghifârî (qu'Allâh l'agrée) qui questionna le Messager d'Allâh () sur leur contenu. L'Imâm Muhammad Ush Shâfi' Al 'Uthmânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) mentionna cela dans son exégèse du Coran. Il rapporta ceci concernant les Feuillets de Sayyidunâ Ibrâhîm Al Khalîlu Llâh () :

 

 

" Al Âjûrî rapporta un hadîth d'après Sayyidunâ Abû Dharr Al Ghifârî (qu'Allâh l'agrée) dans lequel il s'est renseigné auprès du Prophète () sur le contenu des Feuillets du Prophète Ibrâhîm (que La Paix soit sur lui), et le Saint Prophète () répondit qu'ils contenaient des paraboles de sagesses.

 

 

L'histoire d'un roi tyrannique y est rapportée et auquel y est adressé : " Tu es hautain, arrogant et tyrannique ! Je ne t'ai pas donné un royaume dans le but que tu emmagasines des richesses, mais Je t'ai plutôt donné le pouvoir afin que la demande de l'opprimé M'atteigne (soit exaucée), car Ma loi ne rejette pas la demande de l'opprimé, quand bien même elle sera faite pas un mécréant ! "

 

 

Une autre parabole s'adresse aux gens en général de cette manière : " Une personne sage doit partager son temps en trois parties. Une partie doit être consacrée à l'adoration de son Seigneur et à l'invocation d'Allâh. La deuxième partie doit être consacrée à l'examen de conscience (auto-évaluation) de ses œuvres ainsi qu'à la méditation sur la Tout-Puissance et la création d'Allâh. Et la troisième partie doit être consacrée à l'acquisition des moyens de subsistances et à la satisfaction des besoins naturels. De plus, il incombe à la personne perspicace de connaître le contexte de son époque (ou " connaître les vicissitudes de son temps "), et de s'occuper d'accomplir les œuvres qu'il s'est fixées. Il doit veiller sur sa langue. Celui qui fait de sa parole des œuvres concrètes, ses propos se limiteront alors uniquement aux choses réellement nécessaires. ". " [Ma'ârif Ul Qur°ân].

 

 

Et il a dit aussi concernant les Feuillets de Sayyidunâ Mûsâ () :

 

 

" Sayyidunâ Abû Dharr Al Ghifârî a dit qu'il demanda ensuite au noble Prophète () quel était le contenu des feuillets du Prophète Mûsâ (que La Paix soit sur lui) et le noble Prophète () répondit qu'ils contenaient des leçons de sagesses. Certaines d'entre elles sont comme suit :

 

 

- " Je suis surpris de la personne qui sait pertinemment qu'elle va mourir et qui pourtant vie avec gaieté. "

 

 

- " Je suis surpris de le personne qui croit au Décret Divin et qui pourtant est abattue et chagrinée. "

 

 

- " Je suis surpris de la personne qui subit les épreuves de la vie ainsi que la croissance et à la chute des nations, et qui pourtant est contente de ce bas-monde. "

 

 

- " Je suis surpris de la personne qui croit à la Balance [des comptes]dans l'au-delà et qui abandonne toute bonne action. "

 

 

Sayyidunâ Abû Dharr Al Ghifârî (qu'Allâh l'agrée) a dit aussi qu'il demanda au noble Prophète () si quelque chose de ces écritures lui avait été révélé, c'est alors qu'il lui répondit par l'affirmative et lui dit de réciter les versets 14 à 19 de cette sourate (Al A'lâ : n°87). [Rapporté par l'Imâm Al Qurtubî]. " [Ma'ârif Ul Qur°ân].