Accueil > Les Anges et les Livres révélés > Article

L'infaillibilité des Anges (Al Qâdî 'Iyâd)

Mar 20, 2014

4884122535-2e25e9cd46-b

 

Al Qâdî ‘Iyâd Al Yahsubî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

 

" Les musulmans sont unanimes sur le fait que les Anges sont croyants et vertueux. Les grands imâms sont aussi unanimes sur le fait que les Envoyés parmi les Anges ont le même statut d’infaillibilité que les Prophètes […] ainsi qu’en matière des droits des Prophètes et de la transmission de la Révélation à ces derniers, ils sont comme les Prophètes sont dans leurs rapports avec leurs communautés respectives. Ces savanst ont cependant divergés sur le statut des Anges qui ne sont pas des Envoyés. Certains estiment qu’ils sont tous préservés contre les péchés et avancent comme arguments les Paroles divines suivantes : " Des Anges gigantesques et puissants se tiennent autour de ce feu ; ils ne désobéissent en rien à ce que Dieu leur ordonne, et ils font ce qui leur est commandé. " (66:6), " " Il n'est aucun de nous qui n'ait sa place désignée, [disent les anges], Nous sommes rangés en ordre, et c'est nous qui célébrons les louanges de Dieu ! ". " (37:164-166), " A Lui appartiennent ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ; ceux qui sont auprès de Lui ne se considèrent pas trop grands pour L'adorer sans se lasser. Ils Le glorifient la nuit et le jour sans s'interrompre " (21:19-20), " Ceux qui se tiennent auprès de ton Seigneur ne renoncent pas, par orgueil, à l'adorer. Ils Le glorifient et ils se prosternent devant Lui " (7:206),

 

 

Et Il a dit aussi à propos des Anges : " entre les mains de scribes, nobles et purs " (80:15-16), " Ne le touchent que les purifiés " (56:79).

 

 

D’autres estiment que l’infaillibilité des Anges est une particularité réservée aux Envoyés parmi eux et aux Rapprochés de Dieu. Ils s’appuient pour cela sur ce que les chroniqueurs et les exégètes mentionnèrent et que nous exposerons plus loin, si Dieu le veut.

 

 

Mais ce qui est vrai est que tous les Anges sont infaillibles et qu’il convient d’affirmer leur honorable rang est bien au-dessus de tout ce qui amènerait à l’amoindrir et qui affecterait leur immense dignité.

 

 

J’ai vu l’un de nos maîtres dire qu’il n’était pas nécessaire à un juriste de parler de leur infaillibilité, quant à moi je dis ceci : en parler est aussi utile que l’évocation de l’infaillibilité des Prophètes dont nous avons parlé, sauf pour ce qui est de l’utilité de mentionner les actes et les propos [des Anges, car nous ne les connaissons pas et le fait d’être suivi par les gens n’entre pas dans leur fonction, contrairement aux Prophètes].

 

 

Ceux qui affirment que l’infaillibilité ne s’applique pas à tous les Anges ont notamment avancé comme arguments le récit de Hârût et Mârût, ce que racontèrent les chroniqueurs et les exégètes et ce qui a été rapporté [de manière non authentique] de ‘Alî et Ibn ‘Abbâs sur leur histoire et l’épreuve qu’ils représentaient. Mais sache bien – et que Dieu t’honore – que rien de ce que contiennent ces histoires, que ce soit correct ou incorrect, n’a été rapporté du Messager d’Allâh (), et qu’il ne s’agit pas d’une chose sur laquelle on pourrait faire une analogie [avec d’autres Anges]. Quant à ce qui est mentionné dans le Coran, les exégètes divergent sur sa signification, et certains parmi ceux qui en parlèrent réfutèrent les propos de nombreux pieux prédécesseurs, comme nous le mentionnerons. Citons d’abord le verset qui va nous occuper ici :

 

 

" Ils ont suivi ce que les démons racontaient au sujet du règne de Sulaymân. Sulaymân n'a pas mécru, mais les démons sont tombés dans la mécréance. Ils enseignent aux hommes la magie et ce qui avait été révélé à Babylone aux anges Hârût et Mârût. Ces deux-là n'instruisent personne sans dire : " Nous ne sommes rien d'autre qu'une tentation, ne tombe pas dans la mécréance ! " Il y a des gens qui apprennent d'eux les moyens de séparer le mari de son épouse ; mais ils ne peuvent nuire à personne sans la permission de Dieu. Ils apprennent ce qui peut nuire aux hommes et ne leur est d'aucune utilité. Ils savent pourtant que celui qui achète ce pouvoir n'aura aucune part dans la vie future. Quel malheur pour ceux qui ont troqué leur âme à si vil prix ! S'ils avaient su… " (2:102)

 

 

La plupart des récits rapportés sur cet épisode proviennent des livres des juifs et de leur invention, comme Dieu le déclare dans le premier verset de ce récit où ils calomnient Sulaymân et l’accusent de mécréance. "

 

 

Fin de citation.

 

 

Voir cet article pour plus d’information sur Hârût et Mârût : Hârût et Mârût sont-ils des Anges ou des démons ? (Al Qâdî 'Iyâd, Al Qurtubî et At Tabarî).