Accueil > Introduction au Tawhid > Article

Introduction à la science du tawhîd selon le sunnisme (Ibrâhîm Al Ya'qûbî, Ahmad Mash-hûr Al Haddâd et Ahmad Ibn Hanbal)

Jul 13, 2014

photo-39

As Sayyid Ibrâhîm Ibn Ismâ'îl Al Ya'qûbî Al Hasanî (qu'Allâh l’agrée) a dit dans son ouvrage Farâ°id Ul Hisan :

 

 

" Louange à Allâh qui est tel qu'il n'y a pas d'autre dieu susceptible d'être adoré que Lui. J'atteste qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allâh, L'Unique sans associé dans Son royaume, sans ministre, ni compagnon, sans personne qui Lui ressemble ou qui Lui soit équivalent. J'atteste que Muhammad est Son serviteur et Son messager, qui a été envoyé comme miséricorde pour les mondes et comme sceau de tous les Prophètes ; qu'Allâh prie sur lui ainsi que sur sa famille, ses compagnons, qui ont répandu la foi dans le cœur des croyants, et qu'Il leur accorde La Paix […]

 

 

Sache que le tawhîd (ou doctrine de l'Unicité Divine) est l'origine et la base de toutes les sciences, il est la voie et la lumière qui mènent à la connaissance. Il fait passer le serviteur de la mécréance à la foi et des ténèbres à la lumière : " Allâh ouvre à l'Islâm le cœur de celui qu'Il veut diriger. Quant à celui qu'Il veut égarer, Il lui oppresse la poitrine en la comprimant comme s'il (s'efforçait) de monter au ciel " (6 :125). C'est pourquoi j'ai voulu écrire une épître qui traite de cette science et qui sera un rappel pour les gens limités tels que moi et mes semblables. C'est Allâh qui accorde le succès, Il nous suffit et quel excellent garant !

 

 

Dix points d'entrée en matière

 

 

Définition de la science du tawhîd :

 

 

La science du tawhîd est un ensemble de règles qui permettent d'édifier la doctrine religieuse à partir de preuves certaines.

 

 

 

On peut aussi en donner la définition suivante : le tawhîd est l'édification des doctrines religieuses par le biais de preuves certaines.

 

 

D'un point de vue linguistique le tawhîd est le fait de savoir qu'une chose est unique.

 

 

D'un point de vue technique, le tawhîd est le fait d'avoir foi en Son unicité (exalté soit-Il) tant sous le rapport de l'Essence [Divine] que des Attributs et des Actes, tout en Lui consacrant une adoration exclusive.

 

 

 

On peut également en donner la définition suivante : le tawhîd est le fait d'adorer exclusivement un Être unique, tout en attestant de Son Unicité sous le triple rapport de l'Essence, des Attributs et des Actes.

 

 

 

Objet de cette science :

 

 

L'objet de cette science est l'Essence Divine (exaltée soit-Elle) étudiée sous le rapport de ce qui Lui est nécessaire, impossible et contingent (possible) ; puis l'essence des Prophètes (que La Grâce et La Paix d'Allâh soient sur eux) étudiée sous le même angle et enfin les différentes traditions auxquelles il faut prêter foi [et qui ne relèvent pas du domaine du sensible].

 

 

Institution de cette science :

 

 

Celui qui a institué cette science n'est autre qu'Allâh Lui-Même (exalté soit-Il) selon ce qui est affirmé dans le Qur°ân : " Nous n'avons envoyé avant toi aucun messager sans lui révéler (ceci) : Il n'y a pas de divinité excepté Moi ! Adorez-moi donc ! " (21 :21).

 

 

On rattache cette science à Abu-l-Mansûr Al Mâturîdî et à Abu-l-Hasan Al Ash'arî car ils l'ont classifiée, en ont éliminé toutes les ambiguïtés et ont réfuté de manière décisive tous les hérétiques ; c'est pourquoi cette science leur est attribuée.

 

 

Complément des dix points précités :

 

 

* Le rang de cette science ? Elle est la plus noble et la plus élevée d'entre elles.

 

 

* Sa relation avec les autres sciences ? Elle est leur fondement.

 

 

* Elle a pour nom science du tawhîd (unicité) ou du kalâm (théologie).

 

 

* Sur quoi repose-t-elle ? Elle repose sur les Écritures (Al Qur°ân), la sunnah et la raison.

 

 

* Ses fruits ? Le succès dû aux bienheureux ici-bas et dans l'au-delà et la préservation de la doctrine islamique. [...] "

 

 

Et la science du tawhîd tourne autour d’une seule phrase, courte par sa taille mais lourde de significations, à avoir : il n’y a de divinité qu’Allâh - lâ ilâha illa Llâh. Le Shaykh Al Habîb Ahmadu Mash-hûr Al Haddâd Al Husaynî (qu’Allâh l’agrée) a dit à ce sujet dans son Miftah Ul Jannah :

 

 

" La signification de cette noble phrase embrasse tout ce que nous nous sommes proposé de résumer, et ce que les Imâms parmi les gens de la science du tawhîd ont exposé en détail dans leurs écrits. Elle a été clarifiée et prouvée de façon définitive dans le Qur°ân et les paroles du Noble Prophète (que Les Meilleures Bénédictions et La Paix d'Allâh soient sur lui et sur sa famille). De ces deux sources, les savants du tawhîd ont déduit les catégories de la théologie, de l’historiographie du Prophète (as sîrah) et les doctrines concernant ce qu'il faut savoir à propos de la mort et de la vie à venir (la vie après la mort). Ils se sont étendus sur ces questions avec tant d'abondance au point que c'est un remède et une illumination pour les cœurs, et ils l'ont appelé la « science du tawhîd » ('ilm ut tawhîd), la « science des croyances » ('ilm ul 'aqâ°id) et la « science des fondements de la religion » ('ilm ul usûl id dîn). Cette science a préséance sur toutes les autres sciences, et on doit s'en remettre à elle en confiance de façon implicite. Par sa lumière, les croyants sont guidés, et à sa source pure les connaisseurs d'Allâh (les Saints) étanchent leur soif. Cette science fait partie, avec les sciences du commentaire du Coran (tafsîr ul qur°ân), du hadîth, de la jurisprudence (al fiqh), des fondements de la jurisprudence (usûl ul fiqh) et du soufisme (at tasawwuf), des sciences islamiques dont aucun chercheur de connaissance et de gnose ne peut se passer. Quiconque sait ce qui, parmi cela, est obligatoire pour lui, saura penser clairement, comprendra sa religion et sera du nombre de ceux qui réussissent.

 

 

Sans nul doute possible, le fondement de tout cela est la connaissance du Un, L'Unique, Celui dont la Majesté est sublime, en même temps que la certitude sur Son Unicité, de Ses autres Attributs exaltés et de Ses beaux Noms, et Sa transcendance par rapport à tout ce qui ne convient pas à Sa Majesté. Cette connaissance est le but ultime et la fontaine la plus pure, et elle est décrite comme « le ferme établissement de la foi dans le cœur ». Cela dit, la Foi est une lumière qu'Allâh jette dans le cœur de Son serviteur pour que son miroir devienne lumineux et qu'il puisse percevoir les connaissances et les secrets cachés, comme s'il les contemplait et les observait réellement. Le résultat en est la suppression de tout attachement à autre que Lui, la sincérité, la tranquillité dans le rappel (dhikr) de Lui, la crainte et l'espoir en Lui, l'acquisition de nobles traits de caractère et l'abandon des traits répréhensibles, le fait de se consacrer à des actes d'obéissance à Lui, de s'abstenir d'actes rebelles et mauvais, et d'obtenir Sa proximité et Sa satisfaction ; ce qui constitue la plus grande des félicités. "

 

 

Et Al Qâdî Ibn Abî Ya'lâ rapporta dans son Tabaqât Ul Hanâbilah que l'Imâm Ahmad Ibn Hanbal (qu'Allâh lui fasse miséricorde) affirma :

 

 

 

 

" Rien ne peut faire sortir un musulman de l’Islâm si ce n’est le fait d’associer d’autres divinités à Allâh L’Immense, ou de rejeter une des obligations qu’Allâh a imposé d’accomplir, en reniant son caractère obligatoire. Si en revanche ce musulman délaisse cette obligation par paresse et fainéantise, son sort dépendra de la Volonté d’Allâh. Soit Il décide de le châtier, soit de lui pardonner. "

 

 

 

Et la louange appartient à Allâh, Le Seigneur des mondes.