Accueil > Croyance sunnite > Article

Allâh est-Il Le Seul à posséder ou bien les créatures ont-elles aussi la capacité de posséder véritablement ? (Ar Râzî)

Mar 14, 2014

28aa426b00000578-3081381-the-jameh-mosque-of-yazd-which-is-depicted-on-the-obverse-of-the-a-2-1431675060323

L'Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

" Les autorités de notre école [ash'arite] affirment que « al mulk » est l'acte de posséder ou de régner. Le règne n'appartient en réalité qu'à Allâh car il exprime la puissance parfaite […] qui n'appartient qu'à Lui Seul. Le Royaume appartient à Allâh et seulement à Lui. Mais alors, le serviteur possède-t-il tout de même quelque chose par l'acte qui le rend possesseur ? Les juristes divergent clairement sur ce point doctrinal.

La croyance la plus certaine est que le serviteur ne possède rien, ceci car la liberté (ou indépendance : al istiqlâl) qui lui permettrait de disposer d'autrui à sa guise serait la conséquence de cette auto-indépendance (ou auto-détermination : mustaqillan fî nafsihi). Or, comment le serviteur qui n'est jamais indépendant, ni par lui-même, ni par définition, pourrait-il disposer librement d'un autre ?

A titre d'exemple, l'esclave ne peut devenir voyageur qu'au moment où son maître se mette à voyager […] Allâh ne dit-il pas : " Dieu propose en parabole un serviteur, un esclave qui n'a aucun pouvoir " (16:75). Or, s'il ne peut rien du tout, comment serait-il possesseur ?

De plus, Le Souverain Véritable (Al Malik) confère à certains de Ses serviteurs des prérogatives sur certaines choses qui sont réellement accordées par la fonction d'autorité de Celui qui est véritablement possesseur (Al Mâlik). Allâh parle ainsi de ces secrets : " Le commandement appartient à Allâh avant et après " (30:4).

En outre, Il a accordé un privilège à ce commandement au Jour de la Résurrection en disant : " Le commandement en ce Jour appartient à Allâh " (82:19) ; " La création et le commandement n'appartiennent-ils pas à Allâh ? " (7:54) ; " Le Jugement ne Lui appartient-il pas ? Et Il est le plus prompt à régler les comptes " (6:62) ; " A Lui la décision dans la Vie Future " (28:70) ; " La louange est à Allâh, Le Seigneur des Mondes. " (1:1).

Or, si l'être est ainsi assujetti à son Seigneur, Lui est son Souverain (Malik). Il en résulte qu'Allâh est Le Véritable Possesseur (Mâlik) de tous les êtres existants. "

Fin de citation.
 
Source : Lawâmi' Ul Bayyinât Fi-l-Asmâ°i Wa-s-Sifât de l'Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).