Accueil > Notions de base pour l'étude de l'Islam > Article

Conseil dans l'abord des Textes Sacrés anthropomorphiques en apparence (Al Jaylânî et Ja'far As Sâdiq)

Mar 3, 2014

http://img.over-blog-kiwi.com/1/63/65/07/20150716/ob_59cffa_09a7aec0e6b683080f69a1be4fd3e4b0.jpg

 

Al Imâm As Sayyid 'Abd Ul Qâdir Ibn Mûsâ Al Jaylânî (qu'Allâh l'agrée) a dit :

 

 

" " [...] Œuvrez, aimez et demandez tout à Celui qui n'a pas de semblable. " Il est Celui Qui entend et Qui voit. " [Sourate 42 - Verset 11].

 

 

Niez et affirmez. Niez au sujet d'Allâh tout ce qui ne Lui sied pas et affirmez pour Lui ce qui Lui convient, à savoir ce qu'Il agrée pour Lui-Même et ce qu'agrée le Prophète (). Si vous le faites, vous débarrasserez vos êtres de l'assimilationnisme [des Attributs d'Allâh à ceux de Ses créatures] et de la négation [des Attributs Divins]. Vouez de la considération, du respect et de l'estime pour Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) pour Ses Prophètes et les hommes pieux parmi Ses serviteurs. " [Fath Ur Rabbânî Wa-l-Fayd Ir Rahmânî].

 

 

Ô novice, Allâh a dit " Wajh ", accepte-le et ne le renie pas. Mais gloire à Lui, ne t'égares pas à Lui attribuer un visage si ce n'est dans tes métaphores ! Car comme l'a dit l'Imâm Ja'far As Sâdiq Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn Al Husayn Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib (qu'Allâh l'agrée) :

 

 

" Celui qui prétend qu'Allâh est dans quelque chose, issu de quelque chose ou bien au-dessus de quelque chose a commis du shirk (associationnisme). Car s’Il était au-dessus de quelque chose Il serait porté, s’Il était dans quelque chose Il serait limité, et s’Il était issu de quelque chose, Il serait entré en existence c’est-à-dire créé. " [Al Qushayrî - Ar Risâlah Fî 'Ilm It Tasawwuf].

 

 

Et qu'Allâh nous accorde la croyance des ahl us sunnah et nous permettent de comprendre la pureté de Son Essence par le biais des enseignements des ash'arites et des mâturîdites - que se soit dans leur ta°wîl ou leur tafwîd - qui sont sans conteste les dépositaires de la croyance bénie du Prophète (). Allâhumma Âmîn.