Umm Ul 'Alâ° Al Adbariyyah Al Andalusiyyah - أم العلاء الأدبية الاندلسية (d.647)

Jan 9, 2014

 

Le Shaykh Abû 'Abdi Llâh Ibn Al Abbâr Al Balansî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) fit sa biographie en ces termes dans son ouvrage At Takmilah Li Kitâb Is Silah :

 

 

" Sayyidah Bint 'Abd Il Ghanî Ibn 'Alî Ibn 'Uthmân Al Adbarî, connue sous le nom de Umm Ul 'Alâ° (Détentrice de la haute position).

 

 

Elle était originaire de Grenade, mais son père - cousin de Abu-l-Hajjâj Yûsuf Ibn Ibrâhîm Ibn 'Uthmân Ath Thaghrî - vivait à Murcie. Sa famille était originaire de Lleida [en Catalogne]. Son père Abû Muhammad officiait comme juge (qâdî) à Oriola [près de Valencia] mais mourut tôt, la laissant orpheline alors qu'elle était encore jeune. Elle fut alors emmenée à Murcie et mémorisa le Qur°ân et devint douée dans ses études. Sa qualité d'écriture était excellente. Elle enseigna dans les résidences et les palais des rois tout au long de sa vie jusqu'à ce qu'elle soit frappée par une maladie chronique qui l'a laissée confinée à sa maison pendant plus de trois ans. Mais même dans cet état handicapant, elle se concentra sur l'éducation de ses deux filles, une avait atteint la maturité tandis que l'autre était encore une jeune fille. Elle avait rencontré Abû Zakariyyâ Ad Dimashqî à Grenade. C'est d'ailleurs à Grenade qu'elle commença à enseigner le Qur°ân aux autres. Peu après, elle s'installa à Fès avant de retourner à Grenade puis de partir pour Tunis où elle fut nommée comme professeure pour le compte du Palais Royal. Elle retranscrit de sa propre main un manuscrit du Ihyâ° 'Ulûm Id Dîn de Abû Hâmid Al Ghazâlî [composé de plusieurs volumes] en se basant sur une copie qui était en possession du susmentionné Abû Zakariyyâ. Elle était constamment occupée dans la remémoration d'Allâh, la récitation du Qur°ân, la promotion du bien et donnait la charité. Elle consacrait tout ce qu'elle pouvait épargner de sa richesse à la libération des esclaves, jusqu'à ce qu'elle fut atteinte d'une grave maladie.

 

 

Elle mourut de cette maladie au cours de l'après-midi du mardi 5 Muharram 647 H. (1249). Elle fut enterrée après l'office de la prière du zuhr, le mercredi, proche de la mosquée située aux abords de Tunis. Qu'Allâh lui fasse miséricorde. "

 

 

Qu'Allâh fasse miséricorde à la Shaykhah Umm Ul 'Alâ° Al Adbariyyah. " Notre Seigneur est Celui qui a donné à chaque chose sa forme, puis Il l’a guidée ! " (20:50), " Seigneur, donne-nous ce que Tu as promis par l'intermédiaire de Tes Messagers ! Fais que nous ne soyons pas humiliés au jour de la résurrection, Toi qui ne manques jamais à Tes promesses! " (3:194), " Notre Seigneur ! Donne-nous une belle part ici-bas, une belle part dans l'au-delà, et préserve-nous du châtiment de l'Enfer ! " (2:201).