Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

'Ubaydu Llâh Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Utbah Ibn Mas'ûd - عبيد الله ابن عبد الله ابن عتبة ابن مسعود (d.~98)

Avr 4, 2014

beautiful-mosques-27

Al Qâdî Ibn Khallikân a dit dans son Wafayât Ul A'yân :

 

 

" Abû 'Abdi Llâh 'Ubaydu Llâh Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Utbah Ibn Mas'ûd Ibn 'Âqil Ibn Habîb Ibn Shamakh Ibn Makhzûm Ibn Subh Ibn Khalîl Ibn Al Hârith Ibn Tamîm Ibn Sa'd Ibn Hudhayl Ibn Mudrikah Ibn Al Yâs Ibn Mudar Ibn Nizâr Ibn Mu'âdh Ibn 'Adnân Al Hudalî fut l'un des 7 Fuqahâ de Médine.

 

 

'Ubaydu Llâh était le petit-fils du frère de 'Abdu Llâh Ibn Mas'ûd, un des Compagnons du Messager d'Allâh (). Il était d'un rang élevé parmi les épigones, il rencontra et discuta avec un grand nombre de Compagnons du Prophète (). D'ailleurs, il apprit le hadîth auprès de Ibn 'Abbâs, Abû Hurayrah et 'Âïshah. Abu-z-Zinâd, Az Zuhrî et d'autres transmirent des ahâdîth sous son autorité. "

 

 

Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit dans son Siyar A'lâm In Nubalâ° a dit aussi :

 

 

" Il rapporta le hadîth de 'Âïshah, Abû Hurayrah, Fâtimah Bint Qays, Abû Wâqid Al Laythî, Zayd Ibn Khâlid Al Juhanî, Ibn 'Abbâs - qu'il fréquenta longtemps - Ibn 'Umar, Abû Sa'îd, An Nu'mân Ibn Bashîr, Maymûnah, Ummu Salamah, Ummu Qays Bint Muhsin, ainsi qu'auprès de ses ancêtres et son clan, de 'Umar, 'Ammâr Ibn Yâsar, 'Uthmân Ibn Hunayf et beaucoup d'autres de manière discontinue (mursal).

 

 

Rapportèrent le hadîth de lui : son frère, Az Zuhrî, Damrah Ibn Sa'îd Al Mâzinî, 'Arâk Ibn Mâlik, Mûsâ Ibn Abî 'Âïshah, Abu-z-Zinâd, Sâlih Ibn Kaysân, Khasîf Al Jazarî, Sa'd Ibn Ibrâhîm, Sâlim Abû Nadr, Talhah Ibn Yahyâ Ibn Talhah, 'Abd Ul Majîd Ibn Suhayl, Abû Bakr Ibn Abi-l-Jahm Al 'Adawî et bien d'autres.

 

 

Al Wâqidî a dit : " Il était digne de confiance, érudit et versé en jurisprudence. Il maîtrisait beaucoup de hadîth et était savant en poésie. Il avait perdu la vue. "

 

 

Ahmad Ibn 'Abdi Llâh Al 'Ijlî a dit : " Il était aveugle. Il était l'un des jurisconsultes de Médine digne de confiance [en matière de hadîth], un homme vertueux, versé dans les sciences et le professeur personnel de 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz. "

 

 

Et Abû Zur'ah Ar Râzî a dit : " Fiable, digne de confiance et Imâm. ". "

 

Et l'Imâm Ibn Al Jawzî rapporta dans son Sifat Us Safwah :

 

 

" Il était réputé pour sa grande érudition. Az Zuhrî a dit d'ailleurs : " J'ai rencontré quatre érudits de Quraysh : Sa'îd Ibn Al Musayyib, Abû Salamah Ibn 'Abd Ir Rahmân, 'Ubaydu Llâh Ibn 'Abdi Llâh et 'Urwah Ibn Az Zubayr. "

 

 

Et Al Mughîrah rapporta que 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz a dit : " Si 'Ubaydu Llâh Ibn 'Abdi Llâh était ici avec moi, alors les problèmes auxquels je suis confronté me seraient moins pénibles à supporter ! " Et Ibn Abi-z-Zinâd rapporta que son père a dit : " Il m'arrivait de voir 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz, alors qu'il était devenu calife, partir voir 'Ubaydu Llâh Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Utbah chez lui. Parfois ce dernier l'autorisait a entrer, mais parfois il lui refusait ! "

 

 

[...] Il devint aveugle à la fin de sa vie. Il décéda à Médine en 98 H, ou 97 H. selon un autre avis. "

 

 

Quant à sa relation avec le calife 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz, cela suffit à montrer l'extrême érudition de l'Imâm 'Ubaydu Llâh Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Utbah. Ibn Khallikân rapporta à ce titre :

 

 

" On entendit 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz dire que pour lui, une entrevue avec 'Ubaydu Llâh était plus précieuse que ce bas-monde et tout ce qu'il contient. Et il a dit aussi : " Je le jure par Allâh ! Avec tous les avantages qu'il y a à passer ne serait-ce qu'un soir avec 'Ubaydu Llâh, je ferais don de 1000 pièces d'or du Trésor Public ! " Entendant cela, les gens qui étaient présents dirent : " Comment pouvez-vous dire cela, ô Commandeur des Croyants, vous qui êtes pourtant si strict et si scrupuleux en la matière ? " Il répondit alors : " Qu'allez vous donc penser là ? Pour recevoir ses avis, ses conseils et ses orientations, je devrais avoir prendre 1000 pièces d'or au Trésor Public, et même plusieurs milliers ! Ce sont des entretiens d'une telle érudition et reposant tellement le cœur ! Et certes, ils dissipent les soucis et embellissent les mœurs. ". "

 

 

Précisons que l'Imâm Mâlik Ibn Anas ne considérait pas l'Imâm 'Ubaydu Llâh comme l'un des 7 éminents jurisconsultes de Médine, mais il le tenait tout de même en haute estime et le considérait comme l'un des plus grands savants de la ville. Quelques unes de ses paroles figurent dans Al Muwattâ°.

 

 

Adh Dhahabî rapporta que Al Wâqidî, Muhammad Ibn Numayr et At Tirmidhî dirent qu'il décéda à Médine en 98 H., Al Haytham Ibn 'Adî et 'Alî Ibn Al Madînî dirent quant à eux qu'il décéda en 99 H. Certains dirent en l'an 102 H. Et Allâh sait mieux ce qu'il en est.

 

 

Qu'Allâh l'agrée et lui fasse miséricorde, illumine sa tombe et lui accorde les plsu hauts degrés du Paradis ainsi qu'à ses pieux ancêtres. Allâhumma Âmîn.