Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Ishâq Ibn Ja'far Al Mu°tamin - إسحاق بن جعفر المؤتمن

Jul 28, 2014

kairo-zitadelle-muhammad-ali-moschee-09

Il était l’un des fils du célèbre Ja’far As Sâdiq et le mari de l’éminente sainte Nafîsah At Tâhirah.

 

 

Al Hâfiz Ibn Hajar Al ‘Asqalânî a dit à son sujet dans son Tahdhîb Ut Tahdhîb :

 

 

" Ishâq Ibn Ja’far Ibn Muhammad Ibn ‘Alî Ibn Al Husayn Ibn ‘Alî Ibn Abî Tâlib.

 

 

Il rapporta [des ahâdîth] de Kathîr Ibn ‘Abdi Llâh Ibn ‘Amr Ibn ‘Awf, ‘Abdu Llâh Ibn Ja’far Al Makhzûmî, Sâlih Ibn Mu’âwiyah Ibn ‘Abdi Llâh Ibn Ja’far et d’autres. Rapportèrent de lui Ibrâhîm Ibn Al Mundhir, Ya’qûb Ibn Hamîd Ibn Kâsib, Ya’qûb Ibn Muhammad Az Zuhrî et d’autres.

 

 

‘Uthmân Ad Dârimî rapporta que Ibn Ma’în a dit : " Je ne vois rien d’autre que de la véracité [en lui]. " Je dis : Ibn Hibbân le mentionna parmi les transmetteurs dignes de confiance (ath thiqât) et dit : " Il lui arrivait de faire des erreurs [dans la transmission de ahâdîth]. " D’autres mentionnèrent qu’il s’installa en Egypte et y mourut. Il était le mari de Sayyidah Nafîsah la fille de Al Hasan Ibn Zayd Ibn Al Hasan Ibn ‘Alî, qu’Allâh les agrée tous. Al Bukhârî rapporta de lui dans [son Sahîh au sein du] chapitre de la récitation derrière l’imâm, ainsi que At Tirmidhî et aussi Muslim dans son introduction. "

 

 

Et le Hâfiz Abû Hâtim Ibn Hibbân a dit dans son ouvrage Ath Thiqât :

 

 

" Il fait partie des gens de Médine. Il rapporta de ‘Abdu Llâh Ibn Ja’far Al Makhramî et Mâlik Ibn Anas. Ibrâhîm Ibn Al Mundhir Al Hizzâmî rapporta de lui. Il lui arrivait de faire des erreurs [dans la transmission]. "

 

 

Et le Hâfiz Ibn Hajar rapporta dans son Lisân Ul Mîzân :

 

 

" [Le chiite zaydite] Ibn ‘Uqdah le mentionna parmi les partisans [de ‘Alî et des Ahl Ul Bayt] (sous entendu adhérant au zaydisme, ce qui reste à prouver) et dit : " On disait qu’il était dépressif car on ne l’a jamais vu rire. " Abû Hâshim Ibn Kâsib rapporta [des ahâdîth] de lui. "

 

 

La date exacte de la mort de Ishâq Al Mu°tamin est inconnue, mais il est certain qu’il mourut un certain temps après que le décès de son épouse Sayyidah Nafîsah ne survienne en 208 H. Et le Qâdî Ibn Khallikân a dit à ce sujet dans son Wafayât Ul A’yân :

 

 

" Elle décéda au cours du mois de ramadan de l'an 208 H. Lorsqu'elle expira son dernier souffle, son mari Al Mu°tamin Ishâq Ibn Ja'far As Sâdiq décida de rapatrier son corps à Médine, mais à la demande des habitants du Caire, il consentit à la laisser auprès d'eux. L'endroit où elle est enterrée porte son nom, il se situe entre le Vieux Caire et la Nouvelle Ville, aux côtés d'autres mausolées. "

 

 

Il fut rapporté qu’il fut enterré non loin de sa noble épouse, mais Allâh sait mieux ce qu’il en est. Que La Paix d’Allâh soit sur lui ainsi que sur l’ensemble de la famille du Messager d’Allâh ().