Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Al Qâri Qâlûn Al Madanî - القارئ قالون المدني (d.220)

Oct 25, 2014

11853540265-20b7d79aa6-b

Il s'agit de l'Imâm 'Îsâ Ibn Mînâ Ibn Wirdân Ibn 'Abd Is Samad Ibn 'Umar Ibn 'Abdi Llâh Ar Rûmî Az Zarîqî Al Madanî. Il est, avec l'Imâm Warsh, l'un des deux grands rapporteurs de la lecture coranique médinoise via l'Imâm Nâfi' Ibn Abî Nu'aym Al Laythî. Il est ainsi l'un des grands légataires de l’héritage islamique, les musulmans profitant chaque jour de son savoir depuis près de 1500 ans.

 

 

Al Hâfiz Shams Ud Dîn Adh Dhahabî a dit à son sujet dans son Siyar A'lâm In Nubalâ° :

 

 

" Le récitateur du Coran de Médine élève de Nâfi', l'illustre imam et grammairien Abû Mûsâ 'Îsâ Ibn Mînâ, client des Banî Zarîq. On a dit qu'il était le beau-fils de Nâfi'. Son surnom de Qâlûn fut donné en raison de la qualité de sa récitation.

 

 

Il rapporta [le hadîth] d'après son maître [Nâfi'], Muhammad Ibn Ja'far Ibn Abî Kathîr et Ibn Abi-z-Zinâd. Rapportèrent de lui Abû Zur'ah, Ibn Dîzîl, Ismâ'îl Al Qâdî, Ahmad Ibn Sâlih, Abû Nashît, Mûsâ Ibn Ishâq et plusieurs autres.

 

 

Son fils Ahmad, Al Halwânî, Abu Nashît et beaucoup d'autres apprirent le Coran auprès de lui.

 

 

'Alî Ibn Al Hasan Al Husajânî a dit : " Il était atteint de surdité aïgue. [Lorsqu'il apprenait le Coran] il lisait sur les lèvres puis récitait ensuite. "

 

 

Je dis : il décéda en 220 H. à l'âge de 80 ans. "

 

 

Son surnom " Qâlûn ", donné par son Shaykh Nâfi’, provient du mot grec " kalù " (kalós au nominatif, signifiant quelque chose de physiquement beau, moralement bon et de précieuse valeur) et du mot latin " qualium " (signifiant " les qualités "), en raison de l'excellente qualité de sa personne et de sa réciation coranique, mais aussi des ses origines romaines ; son ancêtre 'Abdu Llâh étant un Romain converti à l'Islâm après avoir été ramené comme prisonnier de guerre à Médine suite aux batailles perdues par les Romains face aux Musulmans à l'époque du règne de Sayyidunâ 'Umar Ibn Al Khattâb (qu'Allâh l'agrée). Il devint ensuite libre et sa descendance s'allia aux puissants Banî Zarîq.

 

 

Son mode de récitation représente la variante rythmée et vigoureuse de la récitation coranique de Médine, tandis que celle de son compagnon Warsh en représente la variante langoureuse et pausée. Le mode de récitation de l’Imâm Qâlûn est l’un des plus utilisé de nos jours avec ceux de Hafs et de Warsh, et est surtout répandu dans l’Est algérien, en Tunisie, en Libye, au Yémen et au Hijâz, et est minoritaire au Qatar et en Occident musulman (Andalousie, Maghreb et Afrique de l’Ouest).

 

 

Qu'Allâh l'agrée ainsi que les pieuses personnes de sa famille et le récompense pleinement pour chaque lettre récitée du Noble Livre d'Allâh grâce à lui. Qu’Allâh nous permette de suivre ses pas en nous offrant l’amour du Qur°ân et l’incarnation de son message. Allâhumma âmîn.