Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Al Hasan Ibn Zayd Ibn Al Hasan Al Anwar - الحسن بن زيد بن الحسن الأنور (d.168)

Jan 8, 2014

qarafa-le-caire-egypte-hasan-ibn-zayd

Il s'agit du descendant du Messager d'Allâh (), Al Imâm Al Hasan Ibn Zayd Ibn Al Hasan Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib, surnommé Al Anwar. Il naquit en 83 H. à Médine.

 

 

Il participa à la révolution aboutissant à la chute du pouvoir omeyyade et vit ses cousins 'Abbassides saisir l'occasion pour le récupérer. Ceci déplut à nombre de 'Alides qui protestèrent contre ce fait jusqu'à parfois tenter une nouvelle révolution armée. L'Imâm Al Hasan Al Anwar tenta quant à lui de concilier les deux camps, cherchant à éviter les effusions de sang de part et d'autres, et fut gouverneur de Médine sous le califat de Abû Ja'far 'Abdu Llâh Al Mansûr Ibn Muhammad Ibn 'Alî Ibn 'Abdi Llâh Ibn Al 'Abbâs.

 

 

Son esprit de conciliation et son souci d'apaiser les tensions étaient célèbres et reconnus. Al Imâm Ibn Jarîr At Tabarî rapporta d'ailleurs dans son Târîkh qu'il fut choisit pour arbitrer, au nom du calife Al Mansûr en personne, un conflit opposant les fils de l'Imâm Idrîs Al Akbar Ibn 'Abdi Llâh Ibn Al Hasan et ceux de l'Imâm Muhammad An Nafs Az Zakiyyah Ibn 'Abdi Llâh Ibn Al Hasan à propos de l'héritage politique, spirituel et matériel de leur grand-père 'Abdu Llâh Al Kâmil Ibn Al Hasan Ibn Al Hasan.

 

 

Et Al Qâdî Ibn Khallikân a dit de lui au sein de la biographie qu'il consacra à sa fille As Sayyidah Nafîsah dans son ouvrage biographique intitulé Wafayât Ul A'yân :

 

 

" Ce dernier était gouverneur de Médine au nom [du calife abbasside] Abû Ja'far Al Mansûr et occupa ce poste durant cinq années, jusqu'à être dépprécié par son souverain et être démis de ses fonctions [en 155 H./772]. Tous ses biens furent alors confisqués et il fut jeté en prison à Baghdad jusqu'à la mort de Al Mansûr [qui survint en 158 H./775]. Puis, Al Mahdî [le fils de Al Mansûr] accéda au Trône et lui rendit la liberté ainsi que tous les biens qui lui avaient été confisqués.

 

 

Après cela, Al Hasan demeura auprès de lui et lorsque le souverain partit pour le Pèlerinage, il fit partie de sa suite, mais décéda après avoir atteint Al Hâjir en 168 H. à l'âge de 85 ans. Al Hâjir se situe à 8 km de Médine.

 

 

Et Al Khatîb a dit dans son Târîkh : " Selon un autre récit, il serait décédé à Baghdad et enterré au cimetière Al Khayzurân, mais le plus correct est qu'il décéda à Al Hâjir. " Et Allâh sait mieux ce qu'il en est. "

 

 

Al Imâm Ibn Jarîr At Tabarî rapporta dans son Târîkh que sa proximité avec le calife Al Mansûr fit qu'il collabora avec le pouvoir lors de la révolte de son petit-cousin Muhammad An Nafs Az Zakiyyah, afin d'y mettre un terme. Ceci dit, nous ne savons pas si cette attitude, marginale au sein des Ahl Ul Bayt, était de façade ou bien le fruit d'un véritable désaccord à l'encontre de cette révolte. Quoiqu'il en soit, deux de ses fils, 'Alî et Zayd, prirent part à la révolte des Ahl Ul Bayt contre le pouvoir en place, ce qui lui valut quelques problèmes. Al Imâm Ibn Jarîr At Tabarî rapporta :

 

 

" ['Umar Ibn Ash Shabbah rapporta que] 'Îsâ a dit : " J'ai entendu Abû Ja'far [Al Mansûr] dire : " J'ai vu en songe tes deux fils se tenir derrière Muhammad armés de deux épées, chacun portant une tunique avec de longues manches. " Al Hasan Ibn Zayd répliqua : " Ô Commandeur des croyants ! J'ai déploré leur rébellion contre toi juste hier ! " Abû Ja'far dit : " Assurément, ceci provient de cela. ". ". "

 

 

Plusieurs récits sont trouvables dans les livres historiques sur ce sujet. Ces derniers, avec des récits rapportés via des chaînes de transmission correctes ou faibles, faisant plutôt pencher le lecteur vers le fait que Al Hasan Ibn Zayd était contre les diverses révoltes menées par les Ahl Ul Bayt à l'encontre des 'Abbassides et le désordre qu'elles engendraient. Et Allâh sait mieux ce qu'il en est.

 

 

Al Hasan Ibn Zayd eut 9 enfants, dont deux filles : Umm Kulthûm, et la plus célèbre parmi sa descendance : Sayyidah Nafîsah Bint Al Hasan At Tâhirah (la pure), dont la sainte réputation traversa les âges.

 

 

Et on compte parmi ses descendants quatre des cinq califes du Califat zaydite du Tabaristan, à savoir :

 

 

- le fondateur et premier calife Ad Dâ'î Ila-l-Haqq Al Hasan Ibn Zayd Ibn Muhammad Ibn Ismâ'îl Ibn Al Hasan Ibn Zayd Ibn Al Hasan Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib,

 

- le frère de ce dernier et seconde calife Muhammad Ibn Zayd Al Qâ°im,

 

- le quatrième calife Al Hasan Ad Dâ'î Ilâ Dîni Llâh Ibn Al Qâsim Ibn Al Hasan Ibn 'Alî Ibn 'Abd Ir Rahmân Ibn Al Qâsim Ibn Al Hasan Ibn Zayd Ibn Al Hasan Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib,

 

- et enfin le fils de ce dernier, cinquième et dernier calife, Muhammad Ibn Al Hasan Al Mahdî, qui sera déposé par les Samanides en 316 H.

 

 

Et on compte également parmi ses descendant le juriste hanafite Abu-l-Fadl Al Hasanî Ahmad Ibn Muhammad Ibn Al Husayn Ibn Dâwud Ibn 'Alî Ibn 'Îsâ Ibn Muhammad Ibn Al Qâsim Ibn Al Hasan Ibn Zayd Ibn Al Hasan Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib, décédé en 448 H.

 

 

Que La Grâce et la Paix d'Allâh soient sur le Messager d'Allâh, sa famille et l'ensemble de ceux qui les suivirent. Allâhumma âmîn.