Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Abû Ja'far At Tahâwî - أبو جعفر الطحاوي (d.321)

Fév 25, 2014

ibn-tulun-mosque-is-the-largest-mosque-in-cairo-in-terms-of-land-area

Abû Ja'far Ahmad Ibn Muhammad At Tahâwî était l'élite des savants hanafites d'Egypte de son temps et est l'une des autorités du madh-hab. Spécialisé dans de nombreux domaines de sciences, il est notamment célèbre pour ses travaux en droit et en hadîth, ainsi que pour avoir préservé le dogme sunnite hérité de Abû Hanîfah via son épître intitulée Bayânu I'tiqâd Ahl Is Sunnah Wa-l-Jamâ'ah (communément appelée 'Aqîdat Ut Tahâwiyyah), pleinement en phase avec l'école de théologie maturidite.

 

 

Al Hâfiz Shams Ud Dîn Adh Dhahabî a dit de lui dans son Siyar A'lâm In Nubalâ° :

 

 

" L'Imâm, l'érudit, le grandiose hâfiz, le spécialiste du hadîth et jurisconsulte de la contrée égyptienne, Abû Ja'far Ahmad Ibn Muhammad Ibn Salâmah Ibn Salmah Ibn 'Abd Il Malik Al Azdî Al Hajarî Al MisAt Tahâwî Al Hanafî, l'auteur aux nombreux ouvrages originaire du village de Tahâ, situé dans une des régions d'Egypte. Il naquit en 239 H.

 

 

Il apprit [le hadîth] auprès de 'Abd Ul Ghanî Ibn Rifâ'ah, Hârûn Ibn Sa'îd Al Aylî, Yûnus Ibn 'Abd Il A'lâ, Bahr Ibn Nasr Al Khawlânî, Muhammad Ibn 'Abdi Llah Ibn 'Abd Il Hakam, 'Îsâ Ibn Mathrûd, Ibrâhîm Ibn Munqidh, Ar Rabî' Ibn Sulaymân Al Murâdî, Son oncle Abû Ibrâhîm Al Muzanî, Bakkâr Ibn Qutaybah, Miqdâm Ibn Dâwud Ar Ru'aynî, Ahmad Ibn 'Abdi Llâh Ibn Al Barqî, Muhammad Ibn 'Aqîl Al Firyâbî, Yazîd Ibn Sinân Al Basrî et d'autres parmi leurs semblables.

 

 

Il s'illustra dans les sciences du hadîth et du droit et étudia notamment la jurisprudence auprès du Qâdî Ahmad Ibn Abî 'Imrân Al Hanafî. Il composa également plusieurs ouvrages.

 

 

Rapportèrent [des ahâdîth] de lui : Yûsuf Ibn Al Qâsim Al Mayânajî, Abu-l-Qâsim At Tabarânî, Muhammad Ibn Bakr Ibn Matarûh, Ahmad Ibn Al Qâsim Al Khashâb, Abû Bakr Ibn Al Muqrî, Ahmad Ibn 'Abd Il Wârith Az Zajjâj, 'Abd Ul Azîz Ibn Muhammad Al Jawharî qui était le juge de As Sa'îd, Abu-l-Hasan Muhammad Ibn Ahmad Al Ikhmîmî, Muhammad Ibn Al Hasan Ibn 'Umar At Tanûkhî, Al Hâfiz Muhammad Ibn Al Muzaffar, et d'autres parmi les gens de Damas, d’Égypte, et d'autres connus pour quérir le hadîth.

 

 

Il partit pour le Shâm en l'an 268 et y rencontra le Qâdî Abû Khâzim auprès de qui il étudia aussi le droit.

 

 

Abû Sa'îd Ibn Yûnus l'a mentionné en disant : " Il était issu de la tribu des Azd. Il était digne de confiance, fiable, un juriste qualifié, vif d'esprit et sans pareil. " Puis il mentionna sa naissance et son décès.

 

 

'Umar Ibn 'Abd Il Mun'im nous rapporta : " Abu-l-Yaman Al Kindî nous rapporta une ijâzah [au sein de laquelle il est notamment écrit] :

 

 

" 'Alî Ibn 'Abd Is Salâm nous rapporta que le Shaykh Abû Ishâq a dit dans Tabaqât Ul Fuqahâ :

 

 

" Abû Ja'far At Tahâwî devint le leaderparmi les partisans de Abû Hanîfah en Egypte.Il avait appris auprès de Abû Ja'far Ibn Abî 'Imrân, Abû Khâzim et d’autres. Il fut tout d'abord shâfi'ite, mais un jour, alors qu'il récitait [sa leçon] auprès de Abû Ibrâhîm Al Muzanî, ce dernier lui dit : " Je jure par Allâh que rien ne sortira jamais de toi ! " Ceci fâcha Abû Ja'far qui partit ensuite [étudier] auprès de Ibn Abî 'Imrân. Et il dit lorsqu'il écrivit son Mukhtasar : " Qu'Allâh fasse miséricorde à Abû Ibrâhîm, s'il était encore en vie, il aurait expié son serment. " Il composa Ikhtilâf Ul 'Ulamâ°, Ash Shurût, Ahkâm Ul Qur°ân et Ma'ânî Ul Âthâr. "

 

 

Puis il dit : " Il naquit en 238. " Et il dit enfin : " Et il mourut en 321. "

 

 

Abû Sulaymân Ibn Zabr a dit : At Tahâwî m'a dit : " Le premier auprès de qui j'ai écrit le hadîth est Al Muzanî, puis ensuite j'ai adopté la doctrine de Ash Shâfi'î. Quelques années après, Ahmad Ibn Abî 'Imrân est venu en Égypte en tant que juge (qâdî) et je l'ai alors accompagné et ai adopté sa doctrine. ". "

 

 

Je dis : quiconque consulte les ouvrages de cet imâm verra son rang dans le domaine du savoir ainsi que l'ampleur de ses connaissances. Et il avait remplacé Abû 'Abdi Llâh Muhammad Ibn 'Addah à son poste de juge en Egypte entre les années 273 et 279. Sa situation s'améliora par la suite. Et [At Tahâwî] a rapporté qu'un homme, considéré auprès du juge Ibn 'Addah, lui avait demandé : " Qu'est-ce que Abû 'Ubaydah Ibn 'Abdi Llâh Ibn Mas'ûd a rapporté de sa mère le rapportant de son père ? " Il dit : " Bakkâr Ibn Qutaybah nous rapporta de Abû Ahmad Az Zubayrî le rapportant de Sufyân d'après 'Abd Il A'lâ° Ath Tha'labî le rapportant de Abî 'Ubaydah d'après sa mère le rapportant d'après son père, que le Messager d'Allâh () a dit : " Assurément, Allâh manifeste de la jalousie pour le croyant [en ne voulant pas qu'il commette de péchés], qu'il éprouve donc de la jalousie pour Lui [en ne suivant pas le diable en trahissant Ses interdits]. " Et nous rapportons le même d'après Ibrâhîm Ibn Abî Dâwud d'après Sufyân [à travers une chaîne s'arrêtant au Compagnon transmetteur du hadîth] (mawqûf). Et l'homme me dit : " Es-tu conscient de ce que tu dis et de ce dont tu parles ? " J'ai dis : " Qu'est-ce qu'il y a ? " Il dit : " Je t'ai vu hier soir avec les juristes traiter de leur domaine, et je te vois maintenant sur le terrain des gens du hadîth, et rares sont ceux qui réunissent cela ! " J'ai répondu : " Ceci fait partie des faveurs d'Allâh et de Ses bienfaits envers moi. ". "

 

 

Et Ibn Yûnus a dit : " Il mourut au début du mois de dhu-l-qi'dah de l'an 321. " […] Au cours de l'année 321, At Tahâwî décéda donc, ainsi que : Mak-hûl Al Bayrûtî, Abû Hâmid Al A'mashî, Ahmad fils du lecteur du Coran Ibn Dhakwân, Ahmad Ibn 'Abd Il Wârith Al 'Isâl, Abû 'Alî Ibn Razîn Al Bâshânî Al Harawî, Hâtim Ibn Mahbûb Al Harawî, Abû 'Alî Al Hasan Ibn Muhammad Ibn Abî Hurayrah Al Asbahânî, Sa'îd Ibn Muhammad le frère de Zubayr Al Hâfiz, le shaykh des mu'tazilites [de l'époque] Abû Hâshim Al Jubbâ°î 'Abd Us Salâm Ibn Abî 'Alî, l'Imâm en linguistique Abû Bakr Ibn Durayd, Muhammad Ibn Nûh Al Jandaysâbûrî, Abû Hâmid Al Hadramî et Yûsuf Ibn Ya'qûb An Naysâbûrî Al Wâhî. Ceci fut rapporté par Abû Bakr Ibn Abî Shaybah. "

 

 

Qu'Allâh fasse miséricorde à l'Imâm At Tahâwî ainsi qu'à tous les croyants, et puissent-ils être accueillient dans les plus hauts degrés du Paradis. Allâhumma âmîn.