Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Abû Bakr Al Bayhaqî - أبو بكر البيهقي (d.458)

Jui 28, 2014

al-bayhaqi

 

Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit de lui dans son livre Siyar A’lâm In Nubalâ° :

 

 

" Il est le spécialiste du hadîth (al hâfiz), l’érudit, le digne de confiance, le jurisconsulte, le Shaykh de l’Islâm "

 

 

Et dans son Wafayât Ul A'yân, le Qâdî Ibn Khallikân fit sa biographie en disant :

 

 

" Abû Bakr Ahmad Ibn Al Husayn Ibn ‘Alî Ibn ‘Abdi Llâh Ibn Mûsâ Al Bayhaqî Al Khusrûjardî, le jurisconsulte shâfi’ite, le grand et illustre spécialiste du hadîth, qui était en son temps sans aucun semblable de par l’étendue de ses travaux, fut l’un des principaux élèves de Al Hâkim Abû ‘Abdi Llâh Ibn Al Bay, à travers qui il apprit le hadîth et qu’il surpassa ensuite dans tous les différents domaines de science.

 

 

Il apprit la jurisprudence auprès de Abu-l-Fathsir Ibn Muhammad Al ‘Umarî Al Marwazî, mais le hadîth était sa matière favorite et c’est en tant que spécialiste du hadîth qu’il atteint sa renommée. [Afin d’acquérir le savoir dans ce domaine], il voyagea à travers l’Irak, le Jibâl (Irak perse), le Hijâz et le Khurâsân, et dans chaque région, tous comme dans l’ensemble des autres pays où il se rendit, il reçut le hadîth des lèvres des érudits de son époque. C’est ainsi qu’il commença à écrire dans ce domaine et qu’il composa un grand nombre d’ouvrages qui, dit on, atteignirent le nombre d’un millier de volumes. C’est lui qui fut le tout premier à recenser les paroles de Ash Shâfi’î, avec lesquelles il rédigea 10 volumes.

 

 

Les plus connus de ses travaux sont As Sunan Ul Kabîr, As Sunan Us Saghîr, Dalâ°il Un Nubuwwah, As Sunan Wa-l-Âthâr, Shu’ab Ul Îmân, Manâqib Ash Shâfi’î Al Muttalibî, Manâqib Ahmad Ibn Hanbal, et bien d’autres encore.

 

 

L’Imâm Al Bayhaqî était un homme peu soucieux vis-à-vis des biens de ce bas-monde.

 

 

Et l’Imâm Al Haramayn a dit à son sujet : " Il n’y a pas un seul adhérent à l’école shâfi’ite qui ne soit pas redevable auprès de Ash Shâfi’î, excepté Al Bayhaqî vis-à-vis de qui c’est Ash Shâfi’î qui est redevable. " Al Bayhaqî fut celui qui soutint le plus l’école shâfi’ite.

 

 

Il fut invité à rejoindre Naysâbûr afin d’y propager le savoir. Il y alla donc et y vécu une vie simple à l’image des salaf. Il enseigna le hadîth à un large nombre d’éminents savants, dont parmi eux se trouve Zâhir Ash Shuhâmî, Muhammad Al Furâwî et ‘Abd Ul Mun’îm Al Qushayrî [le fils de l’Imâm Abu-l-Qâsim Al Qushayrî].

 

 

Il naquit au cours du mois de sha’bân 384 et mourut le 10 jumâdâ al awwal 458 à Naysâbûr, puis son corps fut rapatrié à Bayhaq. Qu’Allâh L’Exalté lui fasse miséricorde. […] Bayhaq est un ensemble de villages dépendants de Naysâbûr situés à près de 112 km (une vingtaine de parasanges). Khusrûjard est le nom de l’un de ces villages. "

 

 

Bayhaq est aujourd'hui devenue une ville et est appelée Sabzevar.

 

 

Et parmi les éloges qu'il reçut de ses pairs, mentionnons ce qu’a dit l’Imâm Ibn Al Jawzî dans son ouvrage Al Muntazam :

 

 

" Il n’avait pas d’égal à son époque dans la mémorisation et la grande maîtrise [des sciences]. Il est l’auteur d’excellents ouvrages et maîtrisait aussi bien la science du hadîth, que la jurisprudence (fiqh) et les fondements (usûl). Il figure parmi les plus grands compagnons de Al Hâkim Abî ‘Abdi Llâh. "

 

 

Al Hâfiz Ibn Kathîr a dit aussi dans son Al Bidâyah Wa-n-Nihâyah :

 

 

" Il n’avait pas de semblable à son époque dans la maîtrise [des sciences], la mémorisation, la jurisprudence et l’écriture [d’ouvrages], Il était un jurisconsulte, un spécialiste versé dans le hadîth (muhaddith), un spécialiste des fondements. Il a étudié la science auprès de Al Hâkim Abî ‘Abdi Llâh An Naysâbûrî et étudia également plusieurs domaines auprès d’autres que lui. Il rédigea de nombreux ouvrages utiles qui n’ont pas eu de pareils. "

 

 

Et l’Imâm Tâj Ud Dîn Ibn As Subkî a dit également dans son Tabaqât Ush Shâfi’iyyah Al Kubrâ :

 

 

" L’Imâm Al Bayhaqî était l’un des imâms des musulmans, quelqu’un qui appelait à s’accrocher fermement à la religion, un éminent jurisconsulte, un grand spécialiste du hadîth, un spécialiste des fondements, intelligent, un ascète pieux, un fervent adorateur d’Allâh. Il s’est dressé pour promouvoir le madh-hab (des sunnites), que ce soit dans les fondements (via la théologie ash’arite) et dans les ramifications (à travers la jurisprudence shâfi’ite). Il était un sommet parmi les montagnes de science. "

 

 

Le savoir de l’Imâm Al Bayhaqî était immense, à tel point que de nombreux savants affirmèrent, à l’instar de Adh Dhahabî dans son Siyar A’lâm In Nubalâ° :

 

 

" Si l’Imâm Al Bayhaqî avait voulu fonder sa propre école de jurisprudence (madh-hab) à travers laquelle il aurait réaliser son ijtihâd (effort de recherche), il aurait été capable de cela étant donné l’abondance de sa science et sa connaissance des divergences [entre les juristes]. "

 

 

Plusieurs de ses ouvrages figurent parmi les grands classiques de la bilbiographie islamique, comme As Sunan Ul Kubrâ, Al Asmâ° Wa-s-Sifât, Dalâ°il Un Nubuwwah , Al I’tiqâd et Shu’ab Ul Îmân. Et lorsque l’Imâm Ibn ‘Abd Is Salâm écrivit : " En matière de science, je n'ai pas vu dans les livres islamiques d'ouvrages comparables à " Al Muhallâ " de Ibn Hazm et " Al Mughnî " du Shaykh Muwaffaq Ud Dîn. ", Al Hâfiz Adh Dhahabî dit sur cela :

 

 

" Le Shaykh 'Izz Ud Dîn a dit vrai ! Je rajouterai un troisième qui est " Sunan Ul Kubrâ " de Al Bayhaqî, et un quatrième qui est " At Tamhîd " de Ibn 'Abd Il Barr. Celui qui assimile le contenu de ces ouvrages figurera parmi les muftis intelligents et celui qui ne cesse d'y puiser est bel et bien ce qu'on appelle un vrai savant ! " [Siyar A'lâm An Nubalâ°].

 

 

Qu’Allâh fasse miséricorde à cet immense érudit, illumine sa tombe et le ressuscite aux côtés du Messager d’Allâh (ﷺ). Allâhumma âmîn.