Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Abû Bakr Al Awdanî - أبو بكر الأودني (d.385)

Mai 25, 2014

5857fbfdc2841

Il s’agit de l’un des plus éminents élèves de l’Imâm Al Ash’arî et de l’élite des juristes shâfi’ites de son temps.

 

 

Al Imâm Abu-l-Qâsim Ibn ‘Asâkir Ad Dimashqî a dit de lui dans son Tabyîn Kadhîb Il Muftarî :

 

 

" Le Shaykh et Imâm Abû Nasr fils du professeur Abu-l-Qâsim Al Qushayrî a écrit à son sujet en disant : " Abû Bakr Ahmad Ibn Al Husayn Al Hâfiz nous rapporta : Abû ‘Abdi Llâh Muhammad Ibn ‘Abdi Llâh Al Hâfiz nous rapporta en disant :

 

 

Muhammad Ibn ‘Abdi Llâh Ibn Muhammad, le juriste Abû Bakr originaire de Boukhara, puis de Awdan, l’Imâm des shâfi’ites n’ayant aucun égal à son époque sans aucune controverse. Il est arrivé à Nishapur en 165, puis accomplit le Pèlerinage et revint. Il s’est installé auprès de nous pour un certain temps en 166 H.

 

 

Il faisait partie des plus ascètes parmi les juristes et les plus dévoués, qui faisaient le plus d’efforts dans les adorations, qui pleuraient le plus sur leurs manquements, et parmi les plus modestes et engagés dans l’adoration et la soumission [au Seigneur des mondes].

 

 

Il apprit [le hadîth] à Boukhara auprès de Abû Ya’qûb Ibn Yûsuf Al ‘Âsimî et ses pairs. Il se rendit aussi auprès de Abû Ya’lâ à Nasaf, de qui il prit énormément, ainsi qu’auprès de Al Haytham Ibn Kulayb et ses pairs.

 

 

Le juriste Abû Bakr Al Awdanî décéda – qu’Allâh lui fasse miséricorde – à Boukhara en l’an 385 H. ". "

 

 

Et le Hâfiz Shams Ud Dîn Adh Dhahabî a dit à son sujet dans son Siyar A’lâm In Nubalâ° :

 

 

" L’érudit, le maître des shâfi’ites, Abû Bakr Muhammad Ibn ‘Abdi Llâh Ibn Muhammad Ibn Busayr Ibn Waraqâ° Al Awdanî Al Bukhârî.

 

 

Awdan est une bourgade attenante à la ville de Boukhara, dite Awdun, conformément à ce que disait As Sam’ânî. Ibn Mâkûlâ et d’autres disent : Awdan.

 

 

Il apprit [le hadîth] auprès de Ya’qûb Ibn Yaqûb Al ‘Âsimî, Al Haytham Ibn Kulayb Ash Shâshî, Muhammad Ibn Sâbir et ‘Abd Ul Mu°mîn Ibn Khalaf. Rapportèrent le hadîth de lui : Al Hâkim, Abû ‘Abdi Llâh Al Halîmî, Abû ‘Abdi Llâh Ghunjâr, Ja’far Ibn Muhammad Al Mustaghfirî et bien d’autres.

 

 

Il était l’Imâm des shâfi’ites de son époque, sans pareil. Il fait partie des as-hâb ul wujûh (les autorités shâfi’ites datant des élèves directs de Ash Shâfi’î jusqu’à la période de Al Ghazâlî). C’est lui qui a dit : " L’usure est illicite sous toutes ses formes. Il n’est ainsi pas licite qu’un bien soitamélioré par rapport ce qui lui est similaire, [l’échange d’une table par exemple]doit être de semblable à semblable [sans qu’une des deux tables ait bien plus de valeur que l’autre]. "

 

 

Et Al Hâkim [Abû 'Abdi Llâh An Naysâbûrî] a dit : " Il figurait – qu’Allâh lui fasse miséricorde – parmi les plus ascètes des juristes, les meilleurs adorateurs, les plus vertueux, parmi ceux qui pleuraient sur leurs manquements et les plus engagés dans la soumission [au Seigneur des mondes] et la modestie. "

 

 

Il décéda à Boukhara durant le mois de rabî’ ul âkhir de l’an 385. Qu’Allâh lui fasse miséricorde. "

 

 

Et qu’Allâh illumine sa tombe et lui offre les plus hauts degrés du Paradis. Allâhumma âmîn.