Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Abân Ibn Taghlab - أبان بن تغلب (d.141)

Avr 11, 2014


taj-mahal-calligraphy

Il fait partie des éminents élèves de Muhammad Al Bâqir Ibn 'Alî Ibn Al Husayn Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib, et apprit également auprès de son fils Ja'far As Sâdiq. Ouvertement partisan des Ahl Ul Bayt et adversaire du pouvoir en place, il est aussi bien estimé par les sunnites que par les chiites de toutes obédiences. 

 

Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit de lui dans son Siyar A'lâm In Nubalâ° :

 

" L'imâm, le spécialiste de la récitation coranique, Abû Sa'd, et on a dit Abû Umayyah, Ar Rabi'î, originaire de Koufa et partisan de 'Alî. 

 

Il rapporta [le hadîth] de Al Hakam Ibn 'Utaybah, 'Adî Ibn Thâbit, Fudayl Ibn 'Amr Al Fuqqaymî et bien d'autres. 

 

Il figurait parmi les initiateurs de Hamzah Az Zayyât [le spécialiste de la langue arabe très critiqué par Ahmad Ibn Hanbal]. Il n'est pas compté parmi les Epigones, mais sa mort est tout de même plutôt ancienne. Il apprit la récitation du Coran auprès de Talhah Ibn Musrif et 'Âsim Ibn Abi-n-Najûd, et le mémorisa auprès auprès de Al A'mash.

 

Nombreux furent ceux qui rapportèrent [le hadîth] de lui, parmi eux : Idrîs Ibn Yazîd Al Awdî, Shu'bah, Sufyân Ibn 'Uyaynah, 'Abdu Llâh Ibn Idrîs Al Awdî et d'autres encore. On a aussi lu [des ahâdîth écrits] de sa part.

 

Il avait une âme sincère, de nombreuses connaissances, son innovation était tolérable [quant à sa préférence politique pour les Ahl Ul Bayt] et il ne se positionne pas en opposition vis-à-vis des grands [savants]. Ces ahâdîth sont au nombre d'une centaine. Al Bukhârî ne retint rien de lui.

 

Il décéda en 141 H. "

 

Il fut également un spécialiste de la récitation coranique et l'Imâm Ibn Al Jazarî a dit de lui dans Ghâyat Un Nihâyah Fî Tabaqât Il Qurrâ° 

 

" Il apprit le Coran auprès de 'Âsim, Abû 'Amr Ash Shaybânî, Talhah Ibn Musrif et Al A'mash, et est le seul à avoir complété le Coran auprès de ce dernier. Il fut dit : " Personne ne compléta le Coran auprès de Al A'mash mis à part trois personnes, dont parmi eux Abân Ibn Taghlab. Muhammad Ibn Sâlih Ibn Zayd Al Kûfî apprit la récitation coranique entièrement auprès de lui. Il décéda en 141. Le Qâdî Asad a dit quant à lui : " Il décéda en l'an 153. ". "

 

Et le Hâfiz Ibn Hajar Al 'Asqalânî a dit dans Tahdhîb Ut Tahdhîb " Ahmad, Yahyâ [Ibn Ma'în], Abû Hâtim [Ar Râzî] et An Nasâ°î statuèrent qu'il est digne de confiance (thiqah). "

 

Muslim rapporta de lui dans son recueil authentique, dont ces deux hadîth figurant dans le chapitre de la foi, transmis via 'Abdu Llâh Ibn Mas'ûd (qu'Allâh l'agrée) :

 

- Le Messager d'Allâh () a dit : " L'accès au Paradis est interdit à quiconque aurait ne serait-ce que le poids d'un atome d'orgueil dans le cœur. " Un homme demanda alors : " Qu'en est-il de l'homme qui aime se parer de beaux habits et porter de belles chaussures ? " Il répondit : " Dieu est Beau et aime la beauté. Tandis que l'orgueil est de refuser la vérité et de regarder les gens de haut. "

 

- Lorsque fut révélé le verset : " Ceux qui croient et qui n'entachent point leur foi par quelque iniquité, ceux-là seuls sont en sécurité , ceux-là seuls sont les bien-guidés. " (6:82), cela affligea les Compagnons du Messager d'Allâh qui se dirent : " Qui d'entre nous peut bien ne pas commettre d'injustice envers lui-même ? " De là, le Messager d'Allâh () leur expliqua : " Le sens du verset n'est pas comme vous le croyez, cela renvoie plutôt à ce que Luqmân a pu dire à son fils lorsqu'il lui dit : Ô mon fils, ne donne pas d'associé à Allâh, car l'associationnisme est vraiment une énorme injustice ! (31:13) "

 

Qu'Allâh lui fasse miséricorde et lui offre les plus hauts degrés du Paradis. Allâhumma âmîn.