Accueil >

Insultes et rudes critiques des chiites imamites proférées à l’encontre des fils de Ja’far As Sâdiq

Jul 1, 2014

Insultes et rudes critiques des chiites imamites proférées à l’encontre des fils de Ja’far As Sâdiq

  Selon les théologiens sunnites, le rafidisme, ou chiisme imamite, n'est en rien l'idéologie de Ahl Ul Bayt. Ce n'est rien d'autre qu'une vaste fumisterie innovée par des hérétiques prétendument spirituels qui, au fil du temps, à partir de certaines réalités (dont la sainteté des Imâms qu’ils adulent), attribuèrent des croyances toujours plus bizarres les unes que les autres à une noble lignée de descendants du Prophète (ﷺ). D'ailleurs, ces gens n'hésitèrent pas à insulter et même à anathémiser les shurafâ qui s'érigeaient contre eux ou gênaient la crédibilité de leurs histoires.     L'un des piliers du chiisme imamite est le Shaykh Al Mufîd (d.413). Al Hâfiz Adh Dhahabî le qualifie de " savant des rafidites " dans son Siyar. Il fut l'auteur d'ouvrages majeurs,...

Abû Bakr Al Bayhaqî - أبو بكر البيهقي (d.458)

Jui 28, 2014

Abû Bakr Al Bayhaqî - أبو بكر البيهقي (d.458)

  Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit de lui dans son livre Siyar A’lâm In Nubalâ° :     " Il est le spécialiste du hadîth (al hâfiz), l’érudit, le digne de confiance, le jurisconsulte, le Shaykh de l’Islâm "     Et dans son Wafayât Ul A'yân, le Qâdî Ibn Khallikân fit sa biographie en disant :     " Abû Bakr Ahmad Ibn Al Husayn Ibn ‘Alî Ibn ‘Abdi Llâh Ibn Mûsâ Al Bayhaqî Al Khusrûjardî, le jurisconsulte shâfi’ite, le grand et illustre spécialiste du hadîth, qui était en son temps sans aucun semblable de par l’étendue de ses travaux, fut l’un des principaux élèves de Al Hâkim Abû ‘Abdi Llâh Ibn Al Bay, à travers qui il apprit le hadîth et qu’il surpassa ensuite...

Réciter des litanies dans le but d'obtenir quelque chose est-il du shirk ? (Ahmad At Tijânî)

Jui 27, 2014

Réciter des litanies dans le but d'obtenir quelque chose est-il du shirk ? (Ahmad At Tijânî)

Al Imâm As Sayyid Ahmad Ibn Mahammad At Tijânî Al Hasanî (que La Paix soit sur lui) a dit :  " Quant aux litanies et autres adorations qui furent rapportées comme des actions permettant d'accroître la richesse, éviter le mal, contrecarrer un persécuteur, se prémunir de la pauvreté, réaliser des objectifs et autres choses :Si ces invocations sont récitées dans la seule intention d'atteindre l'objectif souhaité, cela constituera une association à la Divinité qui est nommée association d'intérêts. Elle est évidemment interdite dans la religion, à l'unanimité.Mais si la demande vise l'assistance à l'adoration d'Allâh (Tout-Puissant et Majestueux), il y a alors deux cas :1 - Ou bien l'objectif de ces litanies et de ces adorations spécifiques est l'intérêt personnel, tel que la richesse par exemple,...

Il ne faut pas demander de dévoilement spirituel, ni de miracle ('Abdu Llâh Al Haddâd)

Jui 22, 2014

Il ne faut pas demander de dévoilement spirituel, ni de miracle ('Abdu Llâh Al Haddâd)

Al Imâm Al Habîb 'Abdu Llâh Ibn 'Alawî Al Haddâd Al Husaynî (que La Paix soit sur lui) a dit :     " Il est très dommageable pour le disciple de demander des dévoilements spirituels et d’aspirer à accomplir des miracles (al karâmât) et autres événements extraordinaires. Ces phénomènes n’apparaissent pas aussi longtemps qu’on les désire. En effet, ils ne se manifestent qu’à celui qui les déteste et qui donc ne les désire pas pour lui-même.     Ils peuvent se produire chez certains illusionnés, qu’ils induisent de plus en plus en erreur pour qu’ils deviennent une épreuve pour les croyants à la foi faible. Il s’agit en fait d’humiliations, et non d’honneurs. Les miracles ne se produisent que chez les gens de droiture. Si Allâh, ô toi...

Tafsîr Sourate 15 (Al Hijr) - Verset 87 (Al Qâdî 'Iyâd)

Jui 18, 2014

Tafsîr Sourate 15 (Al Hijr) - Verset 87 (Al Qâdî 'Iyâd)

Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) dit :" Nous t'avons donné les sept répétés ainsi que l'Immense Qur°ân. "[Sourate 15 - Verset 87]Exégèse : Al Qâdî 'Iyâd Ibn Mûsâ Al Yahsubî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :" Selon l'exégèse coranique, les sept répétés (sab'an min al mathânî) sont les premières longues sourates. Quant à l'Immense Qur°ân (Al Qur°ân Il 'Azîm), c'est la Mère du Qur°ân (Umm Ul Qur°ân, la Fâtihah). Ici le terme " répété " désigne le Qur°ân lui-même parce que les récits qui y sont relatés sont redoublés.Il est dit aussi que les sept répétés sont la Mère du Qur°ân tandis que l'Immense Qur°ân est l'ensemble...

Gagner sa vie est compatible avec le cheminement en Allâh ('Abdu Llâh Al Haddâd)

Jui 15, 2014

Gagner sa vie est compatible avec le cheminement en Allâh ('Abdu Llâh Al Haddâd)

Al Imâm Al Habîb 'Abdu Llâh Ibn 'Alawî Al Haddâd Al Husaynî (qu'Allâh l'agrée) a dit :     " Sache qu’il n’est pas obligatoire pour quelqu’un qui dispose d’argent de s’en dépouiller pour vivre en se consacrant à Allâh, ni qu’il abandonne son métier ou son commerce. Ce qui lui est demandé est de craindre Allâh en toute circonstance et de faire preuve de zèle dans sa quête en ne négligeant aucun acte, qu'il soit obligatoire ou surérogatoire. Il ne doit tomber ni dans l’interdit, ni dans le superflu, qui n’est pas profitable dans la Voie d’Allâh.     Si le disciple se rend compte que son cœur ne trouvera la droiture, et que sa soumission ne sera complète, que s’il se libère pleinement de son argent et des causes secondes, alors il doit le faire....

Hafsah Bint Sîrîn – حفصة بنت سيرين (d.101)

Jui 12, 2014

Hafsah Bint Sîrîn – حفصة بنت سيرين (d.101)

Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit dans son Siyar A’lâm In Nubalâ° :     " Hafsah Bint Sîrîn, Ummu-l-Hudhayl, la juriste, la ansarite. Elle apprit auprès de Ummu 'Atiyyah, Ummu-r-Râ°ih, son maître Anas Ibn Mâlik et Abu-l-'Âliyyah [Ar Riyâhî]. Apprirent auprès d'elle son frère Muhammad, ainsi que Qatâdah, Ayyûb [As Sakhtiyânî], Khâlid Al Hadhdhâ°, [‘Abdu Llâh] Ibn 'Awn et Hishâm Ibn Hisân.     Je rapporte que Iyyâs Ibn Mu'âwiyah a dit : " Je ne connais pas une personne plus sage qu'elle. " Et il a dit : " Elle récita [entièrement] le Qur°ân alors qu'elle était âgée de 12 ans, et vécut 70 ans. C’est ce que Al Hasan [Al Basrî] et [Muhammad] Ibn Sîrîn mentionnèrent. " Et il a dit encore : "...