Accueil >

Le statut de la chirurgie esthétique et de la chirurgie réparatrice en Islâm (Ibn Âdam Al Kawtharî)

Oct 15, 2014

Le statut de la chirurgie esthétique et de la chirurgie réparatrice en Islâm (Ibn Âdam Al Kawtharî)

Le Moufti hanafite Muhammad Ibn Âdam Al Kawtharî (qu’Allâh le bénisse) a dit à ce sujet :   " La mutilation d’une partie du corps a été clairement interdite par l’Islâm. Allâh (exalté soit-Il) mentionna dans la sourate An Nisâ (4) les propos du diable lorsque’il a dit : " Je les égarerai, je les pousserai dans leurs ambitions, je les inciterai à fendre l'oreille des bestiaux et je leur ordonnerai de dénaturer la création de Dieu. " (4: 119)   Altérer la nature originelle créée par Allâh, à la fois matériellement et spirituellement est ce que le diable aime et ordonne de mettre en pratique.   Sayyidunâ ‘Abdu Llâh Ibn Mas’ûd (qu’Allâh l’agrée) a dit : " La malédiction d'Allâh s'est abattue sur ces femmes qui font...

L’allaitement d’un bébé par une femme enceinte ne comporte aucun mal (Ibn Âdam Al Kawtharî)

Oct 10, 2014

L’allaitement d’un bébé par une femme enceinte ne comporte aucun mal (Ibn Âdam Al Kawtharî)

  Question : Une femme enceinte de six semaines et qui a également une petite fille de huit mois est-elle autorisée a allaiter son bébé ? Quelle est l’avis de la législation islamique à ce sujet ?   Réponse du Moufti Muhammad Ibn Âdam Al Kawtharî Al Hanafî (qu'Allâh le préserve) :   " Au Nom de Dieu, l'Infiniment Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.   Il est tout à fait permis qu'une femme allaite son enfant tout en étant enceinte.    Il est rapporté dans un hadîth transmis par l'Imâm Muslim dans son recueil authentique que le Messager d'Allâh (ﷺ) a dit :   " Je considérais le fait d'allaiter son enfant tout en étant enceinte comme défendu, mais j'ai observé que les Romains et les Perses allaitaient leurs enfants pendant la grossesse et que cela ne...

Exégèse Sourate 21 (al Anbiyâ° - les Prophètes) - Verset 23 (Ibn Kathîr, Al Mâturîdî et At Tabarî)

Aou 26, 2014

Exégèse Sourate 21 (al Anbiyâ° - les Prophètes) - Verset 23 (Ibn Kathîr, Al Mâturîdî et At Tabarî)

Allâh (qu'Il soit exalté) dit :     " Il n’a pas être interrogé sur ce qu’Il fait, ce sont plutôt eux qui devront rendre des comptes. "     [Sourate 21 - Verset 23]     Exégèse :     Le Hâfiz Ismâ’îl Ibn Kathîr (qu’Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son Tafsîr Ul Qur°ân Il ’Azîm :     " " Il n’a pas être interrogé sur ce qu’Il fait " : Il est Le Juge (Al Hâkim) dont la décision ne peut être révoquée et à laquelle personne ne peut s’opposer du fait de Son Incommensurabilité, Sa Majestuosité, Sa Superbe, Son Omniscience, Sa Sagesse, Sa Justice et Sa Subtile Bienveillance. " Ce sont plutôt eux qui devront rendre des comptes " signifie qu’Il est Celui qui interroge Sa...

Statut juridique du tatouage en Islam, ainsi que des ablutions et de l’imamat du tatoué (Ar Rabbânî)

Aou 19, 2014

Statut juridique du tatouage en Islam, ainsi que des ablutions et de l’imamat du tatoué (Ar Rabbânî)

Le Shaykh Farâz Ar Rabbânî Al Hanafî (qu'Allâh le préserve) a dit lorsqu’on l’interrogea sur ces sujets :     " Et que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d’Allâh et Sa bénédiction. Je prie que vous trouviez cecien vous trouvanten excellente santé physique et spirituelle. Le tatouage est interdit. Ibn ‘Umar (qu’Allâh l’agrée) rapporta que " le Prophète (ﷺ) a maudit celui qui se fait tatouer, ainsi que le tatoueur. " [Al Bukhârî et Muslim].   Ceci concerne cependant l'acte de se faire tatouer en lui-même. Après coup, quand on réalise que ce qui fut fait était une erreur :   a) il faut se repentir et demander pardon, et   b) supprimer le tatouage si cela est possible -si on éprouve pas de difficultés ou de douleurs excessives - surtout s'il...

Abu-l-Husayn Al Qudûrî - أبو الحسين القدوري (d.428)

Aou 14, 2014

Abu-l-Husayn Al Qudûrî - أبو الحسين القدوري (d.428)

  Il s'agit de l'une des grandes autorités de l'école de droit hanafite. Il est l'auteur d'un texte juridique fondamental intitulé Al Mukhtasar, communément appelé Mukhtasar Al Qudûrî, qui est encore étudié de nos jours par les plus grands spécialistes du droit hanafite.     Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit de lui dans son Siyar A'lâm In Nubalâ° :     " Le Shaykh des hanafites, Abu-l-Husayn Ahmad Ibn Muhammad Ibn Ahmad Ibn Ja'far Ibn Hamdân Al Baghdâdî Al Qudûrî.     Al Khatîb a dit [dans son Târîkh Baghdâd] : " J'ai écrit de lui. Il était véridique (sadûq) et de ceux qui excellaient en droit de par son intelligence. La direction des hanafites culmina à travers lui en Irak. Il était d'une stature magnifique pour eux et jouissait d'une haute...

Sa'îd Ibn Al Musayyib - سعید بن المسیب (d.94)

Aou 8, 2014

Sa'îd Ibn Al Musayyib - سعید بن المسیب (d.94)

Il s’agit d’un des 7 jurisconsultes de Médine de son époque et d’un des plus éminents épigones.     Le Hâfiz Adh Dhahabî a dit de lui dans son Siyar A’lâm In Nubalâ° :     " Sa’îd Ibn Al Musayyib Ibn Hazn Ibn Abî Wahb Ibn ‘Amr Ibn ‘°idh Ibn ‘Imrân Ibn Makhzûm Ibn Yuqizah, le savantissime Imâm, Abû Muhammad Al Qurashî Al Makhzûmî, l’érudit des gens de Médine, le seigneur des épigones de son temps. Il naquit lors de la seconde année du règne de ‘Umar (qu’Allâh l’agrée). On a dit : lors de sa quatrième année, à Médine.     Il a vu ‘Umar, et apprit de ‘Uthmân, ‘Alî, Zayd Ibn Thâbit, Abû Mûsâ,...

Abû Bakr Al Khawârizmî Al Hanafî - أبو بكر الخوارزمي الحنفي (d.480)

Aou 3, 2014

Abû Bakr Al Khawârizmî Al Hanafî - أبو بكر الخوارزمي الحنفي (d.480)

A ne pas confondre avec le célèbre mathématicien qui, hasard de l’Histoire, avait lui aussi Muhammad comme prénom, et un père prénommé Mûsâ. La kounyah de ce dernier est Abû ‘Abdi Llâh et parfois Abû Ja’far, il décéda deux siècles plus tôt en 232 H.     Quant à Abû Bakr Al Khawârizmî le hanafite, Al Hâfiz Adh Dhahabî a dit de lui dans son Siyar A’lâm In Nubalâ° :     " Le Moufti, l’érudit, le Shaykh des hanafites, Abû Bakr Muhammad Ibn Mûsâ Al Khawârizmî, puis Al Baghdâdî.     Il étudia auprès [du grand érudit hanafite] Abû Bakr Ahmad Ibn ‘Alî Ar Râzî [Al Jassâs]. Il apprit [les ahâdîth] auprès de Abû Bakr...